• Un lexique en ligne pour connaître les principales définitions de l'univers du diabète.

    Biguanides

    Médicaments abaissant la glycémie des diabétiques de type 2, en diminuant la production de glucose par le foie.

    Bilan rénal

    (cf Albuminurie)

     

    Cataracte

    Opacification du cristallin par apparition de petits flocons blanchâtres, responsable d’une altération de la vision qui devient trouble et s’obscurcit. Survenant chez un grand nombre de sujets avec l’âge, elle est accélérée par une hyperglycémie chronique et peut survenir prématurément chez les diabétiques.

    Cellules alpha

    Cellules du pancréas, situées dans les îlots de Langerhans comme les cellules bêta, qui produisent du glucagon lorsque la glycémie est trop basse.

    Cellules BETA

    Cellules du pancréas qui produisent l’insuline en fonction du taux de glycémie. Ces cellules sont regroupés en amas appelés « îlots de Langherans ».

    Cellules bêta

    Cellules du pancréas qui produisent l’insuline en fonction du taux de glycémie. Ces cellules sont regroupées en amas appelés «îlots de Langherans».

    Cellules souches

    Cellules indifférenciées de l’embryon qui n’ont aucune autre fonction particulière que de se multiplier puis se différencier en cellules «spécialisées».

    Cétonurie

    Présence anormale de corps cétoniques dans les urines. Se rencontre essentiellement au cours de l’acidocétose. Elle est décelée à l’aide de bandelettes d’auto surveillance urinaire.

    Cholestérol

    Substance lipidique nécessaire à la constitution de nos cellules, et à la synthèse de certaines hormones (sexuelles notamment). Il provient de notre alimentation et est fabriqué également par notre organisme. 
    Le cholestérol est véhiculé jusqu’aux cellules par deux types de protéines (LDL dit mauvais cholestérol,  HDL dit bon cholestérol).
    L’excès de cholestérol est à l’origine de la formation de plaques d’athérome qui bouchent les artères (artériosclérose.)

    Clairance ou clearance

    La clairance d’une substance représente un coefficient d’épuration plasmatique.
    Cela correspond à la capacité d’un organe à éliminer totalement une substance donnée d’un volume donné de plasma artériel par unité de temps. La clairance totale d’un système est l’addition de la clairance hépatique et la clairance rénale.

    Coma hyper osmolaire

    Appelé improprement «coma hyper glycémique», il se caractérise par une perte de conscience et une déshydratation intense.
    Il est déclenché par un excès important de sucre dans le sang.

    Coma hypoglycémique

    Perte de conscience, relative à un manque de sucre dans le sang. 
    Il peut être provoqué par une forte dose d’insuline ou après un effort violent. Il se traite par injection de glucagon ou injection de glucose.

    Complications

    Phénomènes pathologiques qui surviennent au cours d’une maladie, sans lui être spécifiques, au cours d’une maladie et qui l’aggravent généralement.

    Corps cétoniques

    Substances résultant de la dégradation des graisses, quand par manque d’insuline, l’organisme ne peut utiliser le glucose.
    L’excès de ces corps dans le sang entraîne un coma. L’acétone est un de ces corps cétoniques.

    Corticoïdes

    Un traitement aux corticoïdes à long terme peut déclencher ou révéler un diabète.

    Créatinine

    La créatinine est une substance constituée d’azote qui provient de la dégradation de la créatine (un des constituants du tissu musculaire). Normalement, la créatinine doit être éliminée par les reins dans les urines.
    Son dosage permet de surveiller l’évolution de la fonction rénale. Dès que son taux augmente anormalement dans le sang, cela signifie que la fonction rénale (filtration des reins) n’est plus suffisante.
    Le taux normal de la créatininémie est inférieur à 12mg/l (110 micromol/l).

     

     

    définition Diabète gestationnel

    Le diabète se traduit par une glycémie élevée. On le dit gestationnel lorsqu’il survient pendant la grossesse et qu’il disparaît ensuite. Un bon suivi évite des complications pour la mère et l’enfant.

    Dextro

    Nom d’une bandelette qui n’existe plus et dont le nom est resté pour signifier la glycémie capillaire. C’est la même situation que «réfrigérateur» et «frigidaire».

    Diabète insulino-dépendant ou Diabète de type 1

    Dit de type 1, appelé aussi diabète maigre ou diabète cétosique, ce diabète est une maladie auto-immune qui survient surtout chez le jeune.
    Il se caractérise par la destruction des îlots de Langerhans qui fabriquent l’insuline. Ici la sécrétion d’insuline est nulle, et impose des injections quotidiennes d’insuline. Il concerne 5 à 10% des diabétiques.

    Diabète insulino-requérant

    C’est un diabète de type 2 qui nécessite une insulinothérapie car le traitement par antidiabétiques oraux ne suffit plus.

    Diabète Mody

    Maturity Onset Diabetes in the Young ou Diabète de type adulte chez les jeunes. 
    Ce diabète se définit par la découverte d’un diabète non insulinodépendant avant l’âge de 25 ans, survenant dans un contexte familial compatible avec une hérédité autosomale (autosome = chromosome non sexuel) et un membre sur deux de la famille atteint (caractère dominant).
    Il suffit d’avoir reçu le gène d’un de ses deux parents pour avoir la maladie. 
    On en connaît aujourd’hui 5 types génétiques, classés respectivement en MODY 1, 2, 3, 4, 5.

    Diabète non insulino-dépendant ou Diabète de type 2

    Appelé aussi diabète gras ou diabète de la maturité, ce diabète associe des anomalies de la sécrétion d’insuline à un défaut d’action de l’insuline au niveau des différents organes (les muscles, le tissu adipeux, le foie...).
    Ces deux anomalies ont une origine génétique en partie, et se révèlent à l’âge adulte, à l’occasion d’une prise de poids ou d’un manque d’activité physique.
    Il apparaît généralement chez le sujet de plus de 40 ans. 
    Il concerne 90 % à 95 % des diabétiques et tend à se propager du fait des conditions de vie (sédentarité, mauvaise alimentation, excès de poids). 
    Cependant les premiers cas d’adolescents touchés par ce type de diabète apparaissent déjà en France : l’obésité en est la cause.

    Diabète secondaire

    Diabète provoqué par une autre maladie ou par un traitement.

    Dialyse

    Appelée également épuration extrarénale ou rein artificiel. Procédé thérapeutique temporaire ou définitif qui permet d’éliminer les toxines et l’eau dans les reins lorsqu’ils ne peuvent plus assurer leur fonction et pallier ainsi l’insuffisance rénale. 

     

    Fond d’oeil ou examen de la rétine

    Pratiqué au minimum tous les ans chez les diabétiques, cet examen consiste soit à dilater la pupille pour que l’ophtalmologue examine le fond d’oeil, soit à l’examiner avec un rétinographe, afin de mettre en place un traitement précoce en cas de lésion.

     

    Génétique, Science de l’hérédité

    Le diabète peut avoir des causes génétiques. Le poids de l’hérédité diffère selon qu’il s’agit du diabète de type 1 ou 2.
    Ainsi, lorsque l’un des deux parents est diabétique de type 2, le risque de transmission à la descendance est de l’ordre de 30 %.
    Il n’est que de 5 % dans le diabète de type 1, plus précisément6 % si le père est diabétique, 2-3 % si c’est la mère (mais 30 % si les 2 parents le sont). 
    Il est donc d’une grande utilité de se construire un arbre généalogique pour repérer les personnes de sa famille qui sont diabétiques afin de connaître son patrimoine génétique.

    Glaucome

    Affection de l’oeil qui se manifeste par une hypertension de l’oeil.

    Glinides

    Famille d’insulinosécréteurs. Ils ont une action rapide et des effets immédiats sur la glycémie postprandiale (après un repas).

    Glitazones

    Antidiabétiques oraux qui augmentent la sensibilité des tissus à l’insuline.

    Glucagen

    Glucagon de synthèse : médicament indiqué dans le traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les diabétiques insulino-traités. Il se présente sous forme : GLUCAGEN 1 mg/ml Poudre et solvant pour solution injectable.

    Glucagon

    Hormone fabriquée par le pancréas. Elle augmente la glycémie et est utilisée en injection dans le traitement des hypoglycémies sévères.

    Glucose

    C’est un sucre simple qui constitue la principale source d’énergie de l’organisme.

    Glycémie

    La glycémie est la concentration en glucose ou «sucre» du sang. Sa moyenne normale, à jeun, varie autour d’1g/l. 
    Avec les graisses, le glucose constitue une des deux grandes sources d’énergie.
    Elle se mesure par deux moyens :
    1) au laboratoire, en règle générale, à jeun ou au moyen d’un lecteur de glycémie, le patient contrôle sa glycémie capillaire (sur une goutte de sang). C’est ce qu’on appelle l’auto-surveillance glycémique.
    2) en laboratoire d’analyses, elle est mesurée indirectement par l’HbA1c ou hémoglobine glyquée.

    Glycémie post prandiale

    Glycémie après les repas

    Glycosurie

    C’est la présence de glucose dans les urines due à une glycémie supérieure à 1.8g/l environ.

    Glycosurie

    Présence de glucose (sucre) dans les urines (qui n’en contiennent pas ou en très petites quantités, à l’état normal). La glycosurie permet, à condition que le rein fonctionne normalement, de signaler une quantité trop importante de sucre (hyperglycémie) dans le sang, ce qui traduit la présence d’un diabète.

    Greffe

    Action de transférer un organe ou des cellules d’un individu à l’autre.
    Les diabétiques de type 1, insuffisants rénaux, peuvent bénéficier d’une greffe d’organes (rein/pancréas). 

    On tente, aujourd’hui, les greffes de cellules d’îlots de langerhans chez des diabétiques de type 1.

     

    http://www.afd.asso.fr/dico-du-diabete/g

    « OSSOBUCO DE VEAU AVEC SA POLENTA AUX RAISINS SECSUn lexique en ligne pour connaître les principales définitions de l'univers du diabète. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :