• Peut-on prévenir l'ostéoporose par l'alimentation ?

    L'ostéoporose, cette maladie de l'os qui provoque une diminution de sa résistance, est favorisée par une alimentation déséquilibrée ou pauvre en calcium, en protéines et en vitamine D.

     

    Ostéoporose et alimentationPour éviter l’ostéoporose, les apports en calcium de l’alimentation doivent couvrir les besoins. Ceux-ci sont particulièrement élevés à l'adolescence, au moment de la constitution du capital osseux, et chez les femmes en période de ménopause, pour pallier la déminéralisation osseuse.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Sélénium

    Le sélénium est un oligo-élément anti-oxydant qui intervient dans le métabolisme des radicaux libres et d'autres substances produites par l'oxydation des lipides au niveau des membranes cellulaires. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme au niveau du foie et contribue au maintien des muscles squelettiques et cardiaques et des spermatozoïdes.

    L'apport en sélénium dépend de la teneur des sols et varie beaucoup selon les zones géographiques. Dans certaines régions d'Asie ou la teneur du sol en sélénium est très faible, on observe des carences pouvant donner de graves problèmes cardiaques (maladie de Keshan), osseux (maladie de Kashin-Beck), ou neuro-musculaires.

    Cet oligo-élément a une action sur les radicaux libres, véritables ennemis de nos cellules. Ils sont effectivement impliqués dans les phénomènes de vieillissement de nos cellules ainsi que dans la virulence des virus qui nous assaillent.

    Les apports en sélénium sont très probablement liés à une diminution des risques de maladie cardio-vasculaire et de cancer. Cet oligo-élément permettrait également de booster le système immunitaire. Ses propriétés antioxydantes sont impliquées dans la lutte contre le vieillissement cellulaire. Des études épidémiologiques sont en cours pour mieux comprendre les rôles du sélénium.

    Apports conseillés en Sélénium (en microgrammes)
    Enfants de 1 à 3 ans 20
    Enfants de 4 à 6 ans 30
    Enfants de 6 à 9 ans 40
    Enfants de 10 à 12 ans 45
    Adolescents de 13 à 16 ans 50
    Adolescentes de 13 à 16 ans 50
    Adolescents de 16 à 19 ans 50
    Adolescentes de 16-19 ans 50
    Hommes adultes 60
    Femmes adultes 50
    Femmes enceintes (3ème trimestre) 60
    Femmes  allaitantes 60
    Hommes de plus de 65 ans 70
    Femmes de plus de 55 ans 60
    Personne de plus de 75 ans 80

    Source : Apports nutritionnels conseillés pour la population Française, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, 3e édition, Ed. Tec & Doc.

    Où se cache le sélénium ?

    AlimentsTeneur en Sélénium pour 100 g
    Thon au naturel 40 à 100 µg
    Foie de veau
    Rognons
    Moule cuite à l'eau
    Maquereau au vin blanc
    Escalope de dinde sautée 20 à 40 µg
    Huître crue
    Rôti de porc cuit
    Moutarde
    Poisson pané frit 10 à 20 µg
    Hamburger
    Pizza
    Pâtes aux oeufs cuites
    Oeuf entier
    Jambon cuit
    Poivron rouge cru
    Haricot blanc sec
    Emmental 3 à 10 µg
    Roquefort
    Feta
    Camembert
    Raisin sec
    Lentille cuite
    Pain de seigle et froment
    Biscuit type petit beurre

    Source : AFSSA

    Dr Béatrice Sénemaud
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire