• Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Une tarte réconfortante pour les journées d’automne, facile à réussir, même sans sucres ajoutés! Découvrez les nouvelles astuces d’Everyday Marta !

    tarte-tatin-prunes

    Ingrédients (pour 6 personnes)

    • 6 grosses prunes
    • 75 g de beurre
    • 50 g de poudre de sucralose cristallisée (= 100 g de sucre)
    • 1 rouleau de pâte feuilletée prête à l’emploi

    Préparation

    • Préchauffer le four à 180°C.
    • Dénoyauter les prunes et les couper en quartiers.
    • Faire fondre le beurre dans une poêle. Y ajouter la poudre de sucralose et faire caraméliser. Déposez ensuite les morceaux de prunes dans la poêle et les faire cuire 3 minutes.
    • Verser les prunes et le caramel dans le fond du moule à tarte ; bien répartir sur toute la surface. Recouvrir de la pâte feuilletée en rentrant les bords le long des parois du moule. Presser délicatement.
    • Faire quelques trous dans la pâte avec une fourchette avant d’enfourner pour 30 à 35 minutes.
    • Sortir la tarte du four et laisser refroidir un peu. Poser un support bien plat (assiette ou plateau) au-dessus du moule à tarte avant de le retourner pour démouler la tarte Tatin et faire apparaître les prunes.

    Valeur calorique par portion  = 283 kcal

    17 g de sucres en moins (qu’une version sucrée)

    Téléchargez ici la recette!

     

    https://www.edulcorants.eu/recettes/tarte-tatin-aux-prunes/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La Fédération Française des Diabétiques annonce aujourd’hui une excellente nouvelle pour les personnes atteintes de diabète concernant le permis de conduire. La conduite et donc la mobilité de chacun est un élément important de la vie sociale et professionnelle. Les personnes atteintes de diabète, quand elles suivent un traitement par des médicaments les exposant à un risque d'hypoglycémie (insuline et/ou autres médicaments hypoglycémiants), peuvent dans certains cas être soumises aux restrictions de délivrance du permis de conduire et être amenées à passer un contrôle médical d'aptitude à la conduite.

    Jusqu’à présent, toute personne atteinte de diabète devait passer une visite auprès du médecin agréé (avec une consultation à 36 € non remboursée par l’Assurance maladie) et donc déclarer son diabète. Suite à cette visite, s’il était avéré que le diabète du patient n’avait pas de conséquence sur sa conduite, le permis de conduire lui était accordé pour une durée de 5 ans.

    A la Fédération, nous estimions que cette procédure constituait un vrai frein à la mobilité et à la reconnaissance de la citoyenneté des personnes diabétiques.

    Ce qui change aujourd’hui

    Les personnes passant leur permis ou n’ayant pas passé de visite auprès d’un médecin agréé devront, avant toute démarche, en parler avec leur médecin traitant et/ou spécialiste : ce dernier évaluera avec le patient et le conseillera pour déterminer s’il doit passer un contrôle médical auprès d'un médecin agréé par la préfecture.

    La Fédération considère que cette nouvelle procédure est une reconnaissance de la confiance entre le patient et son médecin traitant ou spécialiste. Dans le cadre des consultations régulières, ils peuvent mieux évaluer ensemble les risques d’hypoglycémies sévères et les moyens de les éviter.

    Le succès de cette avancée s’inscrit pleinement dans la démarche des Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques, conduits par la Fédération tout au long de cette année. Elle représente l’une des actions concrètes portées au quotidien par la Fédération pour défendre les personnes diabétiques et améliorer leur qualité de vie. Les propositions des Etats Généraux seront dévoilées lors de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre.


    Pour comprendre ce qu’il faut faire maintenant en matière de permis de conduire :

    Le permis de conduire

    Les conditions médicales d'aptitude à la conduite

    La délivrance et le renouvellement du permis de conduire

    Mon permis et ma visite médicale

    Mon assurance automobile

     

     https://www.federationdesdiabetiques.org/federation/actualites/permis-de-conduire-une-avancee-majeure-pour-les-personnes-diabetiques?

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Etre acteur de son traitement c’est formidable!
    Doté des bons outils c’est encore mieux!

    La notion d’empowerment est au cœur de notre démarche:

      • Chacun a les capacités d’être acteur de son traitement

     

    • Chacun doit pouvoir s’approprier ces outils. C’est pourquoi nous proposons des produits personnalisables, avec des visuels clairs et un vocabulaire simple, voire sans texte lorsque cela est possible.

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Les actualités de l'ABD # Novembre 2018

    A la une de votre prochaine revue

    Le diabète : Une affaire de famille

    " Le diabète concerne chaque famille". Le slogan de la prochaine Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre, rappelle que la prévention, la détection et la prise en charge du diabète de type 2 sont aussi – et peut-être surtout - une affaire de famille.

    Retour sur un siècle de prouesses en diabétologie

    Le Professeur Laurent Crenier, Secrétaire général de l'ABD, retrace l’histoire de la diabétologie de ces cent dernières années, jalonnée d’une succession d’espoirs, de déceptions et finalement de réussites qui ont finalement permis ce beau résultat !

    Attention à vos reins ! 

    Le diabète de type 2 n’est pas seulement un problème en soi. Son action sur le système circulatoire, depuis la pompe cardiaque jusqu’au réseau artériel, peut entraîner de graves complications, cardiovasculaires, mais aussi rénales.

    Info Service

    Nouvelle adresse ! 

    L'ABD a déménagé depuis septembre 2018. Nos nouveaux bureaux se situent Avenue de Roodebeek 9 à 1030 Schaerbeek (à proximité de la Place Jamblinne de Meux).

    Cette adresse est dé-servie par de nombreuses lignes de transports en commun : 

    Bus : 28, 79, 21, 61, 29, 63, 12

    Tram (pré-métro) : 7

    Nos numéros de téléphone, fax et adresse e-mail restent inchangés. 

    Tél : 02 374 31 95 - Fax : 02 374 81 74
    Mail : abd.diabete@diabete-abd.be

    Fermeture exceptionnelle

    En raison des fêtes de fin d’année, nos bureaux seront fermés du vendredi 21 décembre 2018 à 12h00 jusqu’au 1er janvier 2019 inclus. Ils réouvriront le 02 janvier 2019 dès 09h00.

    Les commandes passées en ligne via l’espace membres du site www.diabete-abd.be

     

     ne seront pas non plus traitées durant cette période.

    Merci d’en prendre bonne note pour vos commandes de matériel d’autocontrôle et d’injection.

    Les activités à venir...

    A LA RENCONTRE DE L’OEUVRE D’HERGÉ
    • Musée Hergé de Louvain-la-Neuve
    • Le 8 décembre à 10h30
    • Visite guidée
    • Prix : 7 euros
    • Inscription avant le 20 novembre par mail à activites@diabete-abd.be ou par téléphone au 0496 55 90 07

    CUISIN’AGE ET PAPOTAGE
    • Atelier cuisine sur les plaisirs d'hiver
    • Le samedi 10 novembre de 11h à 14h
    • Bruxelles
    • Prix : 40 euros
    • Inscription par mail à activites@diabete-abd.be ou par téléphone au 0496 55 90 07

    GROUPE DE PAROLE
    • Partager vos expériences avec d’autres
    personnes diabétiques ou leurs proches
    • Le samedi 17 novembre de 10h à 12h
    • Prix : GRATUIT
    • Bruxelles
    • Inscription par mail à activites@diabete-abd.be ou par téléphone au 0496 55 90 07

    LES JEUNES EN PARLENT
    • Rencontre entre jeunes diabétiques âgés de 15 à 25 ans - partage d'expériences 
    • Le samedi 1er décembre de 16h à 18h
    • A l'ABD : Av. de Roodebeek 9 - 1030 BXL
    • Prix : GRATUIT
    • Inscription par mail à activites@diabete-abd.be ou par téléphone au 0496 55 90 07

    LES RELAIS GIVRES
    • L'une des courses à pied les plus conviviales de la région bruxelloise !
    • Le samedi 19 janvier 2019 dès 11h
    • Neder-Over-Heembeek
    • Infos et iscriptions par mail à activites@diabete-abd.be ou par téléphone au 0496 55 90 07

    LE GROUPE DES PERSONNES DIABÉTIQUES DE BRUXELLES

    Dans les locaux de HIS Molière Longchamp
    Rue Marconi 142 - 1190 Bruxelles

    • Lundi 10 décembre 2018 à 14h

    Table ronde : Bien choisir ses aliments !

    Par Mme Herrenschmidt Lecart L. diététicienne

    Inscription obligatoire au 0476 214 910 (Dan)

    LE GROUPE 3-D
    (Diabète - Défi - Dialogue)

    Louvain-la-Neuve

    •  Dimanche 18 novembre 2018 à 10h 

    Tour du lac : Je cours ou je marche (1.7 ou 5 km) au profit des enfants diabétiques de type 1.

    Infos et inscriptions par mail ou par téléphone : Dominique Baecke 
    0479/34.36.30 - d.baecke@scarlet.be

    Pour toutes les activités, invitation cordiale à toutes et à tous !!! 

    Retrouvez plus d'informations et toutes nos actualités sur notre site web, ci-dessous :

    Plus d'infos
     

    Passez nous voir !
    Association Belge du Diabète asbl
    Avenue de Roodebeek 9 - 1030 Bruxelles
    Lundi/Mardi/Jeudi : de 09h00 à 17h00
    Mercredi/vendredi : de 09h00 à 12h00

     

    Contactez-nous !
    Tél : 02 374 31 95 - Fax : 02 374 81 74
    Mail : abd.diabete@diabete-abd.be
    Visitez notre site !
    www.diabete-abd.be

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Erythème maladie de Lyme

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Portez vos capteurs Freestyle libre et autres capteurs CGM sereinement avec les trucs et astuces des utilisateurs

    Les utilisateurs du Freestyle Libre et d’autres systèmes de mesure du glucose en continu savent qu’il arrive parfois des imprévus comme par exemple :

    • un capteur qui s’arrache en passant trop prêt d’une porte ou en retirant un pull-over.
    • un capteur qui se décolle et tombe comme une feuille morte.
    • Des réactions cutanées pouvant aller de la simple rougeur à des brûlures de la peau
    • etc.

    Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs de ces systèmes débattent et s’échangent des trucs et astuces qu’ils approuvent ou non pour porter leurs capteurs plus sereinement au quotidien. Dans cet article, Diabete Infos a fait le point sur quelques unes de ces astuces et vous les livre.

    Attention, il est important de demander l’avis d’un professionnel de santé avant l’utilisation de ces méthodes.

    Éviter les réactions cutanées et allergies

    En cas de réaction cutanée modérée

    Pour commencer il faut chercher à savoir si la réaction cutanée provient du produit désinfectant appliqué avant la pose du capteur ou du capteur lui-même. De ce fait, certains utilisateurs ont pris l’habitude de ne plus désinfecter la zone sur laquelle doit être posée le capteur. Ils appliquent donc le dispositif sur une peau tout simplement fraîchement nettoyée.

    D’autres utilisateurs font appel à des films de protection cutanée. Ils sont à appliquer avant la pose du capteur. Le plus connu de tous est le film «Cavilon». Cependant, d’autres utilisent les produits «Askina Barrier Film», «Ercefilm», «Skin-Prep», etc. Ils sont généralement présentés sous forme de spray, mais peuvent exister en version liquide ou en lingettes.

    Les adeptes du naturel utilisent plutôt de la teinture de Benjoin, ou de la teinture balsamique (appelée aussi Baume du Commandeur). Ces préparations pharmaceutiques ont des propriétés antibactériennes et cicatrisantes.

    En cas de réaction cutanée plus importantes

    Il peut être nécessaire d’isoler complètement la peau de tout contact avec le capteur. Il est donc possible de poser le capteur sur un pansement hydrocolloïde préalablement appliqué sur la peau. Ces pansements contiennent un gel dermo-reconstituant. Celui-ci vient former un coussinet protecteur autour de la plaie. Il l’isole et la protège de tout risque de contamination.

    En dernier recours, certaines personnes pulvérisent un corticoïde en spray avant de poser le capteur. Ce type de produit est généralement utilisé lors des congestions nasales. Il est remis contre ordonnance uniquement. Cette pratique a pour but d’éviter ou de réduire la réaction inflammatoire. Approuvée par certains professionnels de santé, cette méthode doit tout de même rester exceptionnelle.

    Renforcer la tenue du capteur

    Pour que le capteur tienne mieux, certains utilisateurs appliquent un adhésif protecteur avant de le mettre en place. Les produits «Skin tac», ou «Tensospray» sont à bases de colles à usage médical. Ils existent sous différents formes (lingettes, spray, etc.). Ils ont également l’avantage de créer un film protecteur.

    N’oubliez pas de vérifier que votre capteur est bien positionné. Il ne doit pas être sur une zone trop mobile (par exemple, trop près de l’épaule).

    Protéger le capteur de l’eau

    Le capteur du Freestyle libre est classé IP27. Il peut donc résister à une immersion sous un mètre d’eau pendant un maximum de 30 minutes. Le capteur Enlite de Medtronic est classé IP48. celui du Dexcom G4 et du Dexcom G5 sont classés IP28.

    Malgré tout, il peut être nécessaire de protéger le capteur à l’aide d’un film polyuréthane. Ces dispositifs sont semi-perméables et laissent passer l’air mais pas les liquides. Parmi les produits les plus répandus, on trouve «Tegaderm», «IV 3000», «Opsite», «Mepitel», ou encore «Secuderm» qui résiste en immersion.

    Protéger le capteur des arrachements

    Pour éviter l’arrachement du capteur, les solutions les plus largement utilisées sont le brassard et la bande cohésive comme le «Coheban», le «Tensoplus», etc.

    Article rédigé en collaboration avec Lorène

     

    https://diabete-infos.fr/trucs-astuces-capteur-freestyle-libre-et-cgm/

     

     

    NB : Un oubli dans cette liste la lingette autocollante SKIN TAC WIPE

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Ce type de diabète apparaît le plus souvent pendant l'enfance, à l'adolescence ou au début de l'âge adulte, rarement chez les personnes plus âgées. Il touche environ 10 % des personnes diabétiques. Le diabète de type 1 était autrefois connu sous le nom de diabète insulinodépendantou diabète juvénile. Il se caractérise par l'absence totale de production d'insuline. La personne diabétique de type 1 dépend donc d'injections quotidiennes d’insuline ou d'une pompe à insuline pour assurer sa survie.

    Les causes

    Les causes exactes de l'apparition du diabète de type 1 demeurent inconnues. Dans la majorité des cas, les cellules qui produisent l’insuline (cellules bêta), situées dans le pancréas, sont détruites par le système immunitaire. Le processus de destruction évolue habituellement sur plusieurs années. Il débute bien avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie.

    On ne sait pas ce qui déclenche cette attaque ni pourquoi elle débute. Les chercheurs pensent qu’une prédisposition génétique et certains facteurs liés à l'environnement contribuent au développement du diabète de type 1.

    Le diagnostic du diabète de type 1

    Seule une prise de sang analysée en laboratoire permet de déterminer avec certitude l’état de santé. On mesure la glycémie, soit le taux de glucose (sucre) dans le sang.

    Les valeurs de référence pour le diagnostic proposées par Les lignes directrices de pratique clinique 2018 pour la prévention et le traitement du diabète au Canada de Diabète Canada sont:

    Glycémie à jeun 7 mmol/L et plus
    Glycémie 2 heures après avoir bu un liquide contenant 75 g de glucose
    (hyperglycémie provoquée par voie orale)
    11,1 mmol/L et plus
    Glycémie à tout moment de la journée

    11,1 mmol/L et plus

    Avec les symptômes classiques du diabète

    Parfois, une deuxième prise de sang est nécessaire afin de confirmer les résultats obtenus.

    Dans de rares cas, un dosage des anticorps marqueurs du diabète de type 1 est fait pour confirmer le type de diabète.

    Le phénomène de la « lune de miel »

    On nomme cette période « lune de miel », car la glycémie est plus facile à contrôler.

    Peu de temps après un diagnostic de diabète de type 1, certaines personnes vivront ce qu’on appelle le phénomène de la « lune de miel ». Cette période transitoire est marquée par une diminution importante des besoins en insuline sous forme d’injection. Elle dure en moyenne de six à neuf mois, mais peut durer jusqu’à deux ans.

    Ce phénomène s’explique par la sécrétion d’une certaine quantité d’insuline par quelques cellules du pancréas encore saines. Éventuellement, le processus auto-immun propre au diabète de type 1 conduira à la destruction complète de ces cellules. En l’absence totale de sécrétion d’insuline, les glycémies seront plus élevées et les doses d’injection d’insuline devront être augmentées.

     

    Recherche et rédaction : Équipe de professionnels de la santé de Diabète Québec

    Avril 2014 (mise à jour juillet 2018)

    ©Tous droits réservés Diabète Québec

    Référence:

    Punthakee Z, Goldenberg R and Katz P. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada: Definition, Classification and Diagnosis of Diabetes, Prediabetes and Metabolic Syndrome. Can J Diabetes 2018; 42 (Suppl 1): S10-S15.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • 5 diabètes plutôt que 2 ? Vers une révolution dans le diabète

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Diabète de type 2 : 4 patients sur 10 sont non observants en France. Au bout d’un certain temps les diabétiques décrochent et se mettent en danger. En effet, avaler 5 ou 6 comprimés par jour, plus quelques injections, plus des dextro à répétition pour certains patients, la saturation guette et les malades baissent les bras.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Gâteau fondant au chocolat

     

    21/07/2018

     
     

    La recette de ce gâteau fondant au chocolat, très simple, reste un bon compromis entre gourmandise et calcul de glucides.

     

    Pour 8 personnes:   29 gr de glucides la partie *

     

     

    Ingrédients utilisés:

     

    - 4 œufs bio Carrefour ............................................. .................................................. ............ 1gr / 100

    - 50gr de farine de sarrasin Treblec ........................................... ............................... 70gr / 100

    - 100gr de sucre très fin Tirlemont ........................................... ............................... 100gr / 100

    - 1 sachet de 11gr de levure chimique Vahiné ......................................... ...................... 100gr / 100

    - 30ml de lait demi-écrémé Carrefour …………… .. …………………………………… ... …………… ..4,8gr / 100

    - 200gr de chocolat noir de noir Côte d'Or ....................................... ............................... 47gr / 100

    - 100 gr de beurre ............................................. .................................................. ................ 0,1gr / 100

     

     

    6
     
    3483050001420_PHOTOSITE_20180504_162320_0
     
    2
     
    282052
     
    7
     
    8
     
    04002823-ST-20180704052624-420Wx420H
     
     

    Images source: https://drive.be/fr/home

      

    Préparation:

     

    - Faire préchauffer le quatre.

    - Mélanger la farine avec la levure.

    - Ajouter le sucre et les œufs un par un.

    - Incorporer le lait.

    - Faire fondre le beurre et le chocolat au micro-ondes. Les laisser refroidir et les ajouter progressivement au mélange.

    - Verser la préparation dans un moule à gâteau que vous avez déjà beurré.

    - Laisser cuire environ 20 minutes, selon le type de four à feu moyen.

     

    Dégustation:

     

     - Le fondant peut se déguster froid ou chaud, selon votre préférence.

     

       * Les glucides ont été calculés uniquement à partir des produits que j'ai utilisés.

    Mots clés:

    recette

    pâtisserie   

    https://www.alfredlediabete.com/single-post/gateau-chocolat

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Diabète et fatigue: quels liens?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Aucun texte alternatif disponible.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • A partir du 1er janvier 2019, les interventions des véhicules d'urgence seront facturées 60 euros pour tout le monde, en vertu d'une uniformisation de la tarification annoncée par la ministre de la Santé, Maggie De Block, dans le cadre d'une réforme de l'aide urgente, rapportent vendredi La Libre Belgique et les titres Sudpresse.

    Un forfait unique de 60 euros pour appeler l'ambulance

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • TIBET : La mode est passée … Des milliers d’énormes chiens abandonnés par leurs maîtres chinois sèment la terreur au Tibet.

     

    Résultat de recherche d'images pour "“Abandoned Tibetan Mastiffs.”"

     

    Où comment une mode pour un chien de la taille d’un lion peut provoquer une catastrophe écologique…

    Depuis quelque temps, le Tibet est rempli d’une population agressive inattendue : des milliers de dogues du Tibet, d’énormes chiens de la taille de lion, à la fourrure épaisse, employés généralement par les bergers du plateau sillonnent les villes de la région chinoise et provoquent de nombreux incidents. Un reportage sur cette population sorti en avril et intitulé Les dogues tibétains abandonnés retrace ce marasme local.

    Au départ, il y a l’achat massif de ces dogues par les populations chinoises dans les années 2000. Un commerce se développe et des élevages inondent le marché très demandeur de ces ours en peluche vivants.

    Des milliers d'énormes chiens abandonnés par leurs maîtres chinois sèment la terreur au TibetOn vendait ces chiens à des prix délirants tant ils étaient rattachés à l’idée de puissance et de richesse. Mais l’augmentation de la population canine mit fin à cette mania. La mode finit par passer, et les maîtres commencèrent alors malheureusement à abandonner leurs molosses dans la rue. Les centres d’élevages durent fermer et leurs chiens se retrouvèrent eux aussi dans le caniveau.

     On parle de 14.000 chiens errants dans la préfecture du Qinghai en 2015, preuve que le phénomène est important. La situation a alors dégénré. Certains maitres peu scrupuleux croisèrent leurs chiens avec d’autres races et produirent des hybrides instables, grossissant encore la population errante. On se mit aussi à massacrer les chiens pour leur viande ou leur fourrure.
     Mais ce ne fut pas tout. Les chiens errants devinrent agressifs et se mirent à attaquer le bétail, à commence par le fameux « mouton bleu » local, faisant même de l’ombre aux léopards des neiges locaux. Et ils s’attaqueraient aussi aux humains désormais.

    Un exemple de catastrophe écologique, en quelque sorte.

    EN CHINE, DES MILLIERS DE MASTIFFS TIBÉTAINS ABANDONNÉS TOUJOURS EN ERRANCE

    Lhasa, capitale de la région autonome du Tibet, compterait environ 13 000 chiens errants depuis 2015. | © Imago/Belga

    SOCIÉTÉ

    Après ses longues heures de gloire, le dogue du Tibet demeure en errance avec pour seule échappatoire, la vie en refuge.  

    Le Tibet déborde de chiens indésirables. Énormes bêtes pleines de poils jadis à la réputation prestigieuse, les mastiffs tibétains connaissent depuis quelques années un bien triste sort.

    ESPÈCE INDÉSIRABLE

    Autrefois considérée comme l’une des race les plus chères du monde, son acquisition était quasi incontournable pour les hommes de fortunes qui n’hésitaient pas à débourser plusieurs millers d’euros afin de posséder l’une de ces peluches vivantes, symbole de puissance et de richesse. En effet, il n’était pas rare qu’un acheteur débourse plus de 100 000 euros pour ce genre de chien rare.

    PUBLICITÉ
     

    Lire aussi > En Chine, un faux vétérinaire coupait les cordes vocales des chiens pour les faire taire

    Mais dès 2015, le mastiff tibétain devient comme une vieille paire de Stan Smith : complètement has been. Plus personne ne veut du molosse poilu dont le prix chute considérablement en à peine quelques mois. C’en est finit de l’âge d’or du canidé.

    ABANDONNÉS, DIRECTION L’ABATTOIR

    Depuis des années, des millers de dogues sont ainsi abandonnés par leurs maîtres, errant un peu partout dans la région, du Tibet à la Chine. La moitié des éleveurs de cette race canine ferment boutique les uns après les autres et les chiens terminent le plus souvent à l’abattoir, où ils sont transformés en viande ou en fourrure, rapportait le New York Times en avril 2015.

    Malgré le combat des associations qui depuis des années, tentent de libérer ceux qu’on emmène à l’abattoir et de créer davantage de refuges, la situation semble être de pire en pire pour ces bêtes devenues une menace, tant pour les humains que pour le bétail. En effet, à l’heure où le marché du mastiff tibétain – autrefois en plein essor – s’éteint à petit feu, des milliers de chiens continuent de lutter pour leur survie. Perdus et maltraités, certains se sont notamment montrés agressifs envers la population et certains troupeaux, représentant un danger toujours plus grand.

     

    Des milliers de chiens attendent leur repas dans un refuge. MAXPPP – NANGQIAN, CHINA

    DE PLUS EN PLUS DE CHIENS ÉGARÉS

    En avril dernier, un documentaire intitulé « Abandoned Tibetan Mastiffs » (Mastiffs Tibétains abandonnés) révélait des images déchirantes de centaines de chiens agglutinés dans un refuge géré par un monastère local, rapporte le Quartz. Gangri Neichog, une asbl qui a participé au documentaire, avait déclaré au Beijing Youth Daily que de plus en plus d’habitants construisaient des refuges, notamment dans des temples en Chine, depuis la vague de chiens abandonnés en 2013.

    La préfecture de Guolo de Qinghai enregistre à elle toute seule 14 000 chiens égarés sur 50 000 recensés, expliquait Gangri Neichog au Beijing Youth DailyLhassa, la capitale du royaume du Tibet, compte également 13 000 chiens errants depuis 2015.

    Les Dogues tibétains ne sont pas les seuls chiens à faire les frais d’un tel effet de mode. Bergers allemands, Labradors, Dalmatiens et Huskies en furent aussi les victimes par le passé en Chine.

    https://parismatch.be/actualites/societe/76606/chine-des-milliers-de-mastiffs-tibetains-abandonnes-toujours-en-errance

    Read more at http://www.atlantico.fr/atlantico-light/milliers-enormes-chiens-abandonnes-maitres-chinois-sement-terreur-au-tibet-3171980.html#kdGB4d1qIYdzul0L.99

     

    En anglais, pour complétervotre information, deux sites à consulter :

     

     
    qz.com
    The once pricy breed has become worthless and even a nightmare to some in China.

     

     A faire circuler svp

    http://www.tibet.fr/actualites/milliers-denormes-chiens-abandonnes-leurs-maitres-chinois-sement-terreur-tibet/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires