• J'ai mal dormi et j'ai une sale tête! La faute à la rétention d'eau

    08 avril 2014 - Auteur : Catherine Decock

    Après une nuit trop courte, la tête que l'on affiche devant le miroir peut parfois faire peur. Teint terne, yeux gonflés et rouges, paupières tombantes, peau ridée: cette mauvaise mine est due à une rétention d'eau.
    Selon une étude publiée dans le journal Sleep et relayée par The Huffington Post, les personnes qui font une nuit de 8 heures ont meilleure allure et semblent en meilleure santé que ceux qui manquent de sommeil ou qui sont victimes d'insomnies. 

    PROBLÈME DE DÉSHYDRATATION

    Pour le docteur Sherrif F. Ibrahim, professeur adjoint du département de dermatologie de l'université du Centre médical de Rochester, la rétention d'eau est à l'origine de ce teint brouillé. Par ailleurs, le fait que la peau des paupières soit la plus fine de notre corps entre également en jeu. "Tout changement du taux d'hydratation, qui se produit notamment quand on fait de la rétention de sel parce qu'on a trop mangé la veille, se répercute sur cette fine peau. Les effets se verront beaucoup plus que sur la peau du reste du corps", explique le spécialiste. La déshydratation creuse les yeux, tandis que la surconsommation de sel produit de la rétention d'eau et engendre des yeux bouffis.

    LA VALLÉE DES LARMES

    Le docteur Ibrahim ignore toutefois le processus complet qui lie le manque de sommeil à la rétention d'eau. Il suppose que ce lien pourrait avoir un rapport avec les raisons pour lesquelles une personne s'est endormie tard la veille. "Généralement, quand les gens restent éveillés jusqu'à une heure tardive, s'ils font quelque chose, la plupart du temps ils boivent, ils font la fête ou ils pleurent. Cela contribue largement au fait que les yeux soient gonflés", avance-t-il. Il assure par ailleurs que les cernes sont également dues à la rétention d'eau. Quand on est déshydraté, la couleur des vaisseaux sanguins est plus prononcée.

    L'âge est aussi responsable d'une mine moins éclatante. "Quand les gens vieillissent et passent la quarantaine, ils perdent du volume autour des yeux. Se forme alors ce qu'on appelle 'la vallée des larmes' qui crée une ombre juste à la jointure entre la joue et la paupière. Cet effet rend la cerne encore plus sombre", lit-on dans The Huffington Post.

    http://plusmagazine.levif.be/fr/011-10152-J-ai-mal-dormi-et-j-aiune-sale-tete-La-faute-a-laretention-d-eau.html

     

    Ce livre, fondé sur de nouvelles découvertes, vous démontre comment le manque d'eau dans votre corps - la déshydratation chronique - est à la base d'un très grand nombre de maladies dégénératives comme l'asthme, l'hypertension, la surcharge pondérale et même de quelques problèmes émotionnels telle la dépression. Ce livre vous propose d'apprendre à utiliser l'eau pour : prévenir et inverser un vieillissement précoce ; éliminer certaines douleurs comme les brûlures d'estomac, les lombalgies, l'arthrite, les coliques, l'angine et les migraines ; soigner l'asthme ; soigner l'hypertension ; perdre du poids naturellement, sans régime strict. Un livre indispensable à toute personne soucieuse de sa vitalité et de sa bonne santé ! 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Qu’est-ce que le torticolis spasmodique ?

    Le torticolis spasmodique est une forme de dystonie localisée.
    Il concerne les muscles du cou, provoquant une attitude de la tête en rotation (torticolis), en flexion (antécolis), en extension (rétrocolis) ou en inclinaison(latérocolis).

    Ces trois formes de dystonie sont souvent regroupées sous l’appellation torticolis . L’adjectif spasmodique est souvent employé pour souligner l’effet de spasme et la gravité de la maladie qui provoque des tremblements chez de nombreux patients.

    Qui souffre de torticolis ?

    Le torticolis frappe aussi bien les hommes que les femmes de n’importe quelle tranche d’âges, bien qu’il soit plus commun chez les personnes de cinquante ans. On pense qu’environ 3 personnes sur lO.OOO en souffrent.

    Quels sont les symptômes du torticolis ?

    Les symptômes du torticolis évoluent progressivement. Au début, le patient s’apercevra peut-être que sa tête se met à s’incliner pendant une conversation ou lorsqu’il se promène, conduit ou essaie d’écrire. Il remarquera que sa tête tremble, notamment quand il essaie de lutter contre une contraction ou une inclinaison involontaire.
    Petit à petit et d’une façon plus ou moins permanente, la tête risque de s’incliner sur un côté, de s’abaisser vers une épaule ou de se pencher en avant ou en arrière.

    Parfois le torticolis s’accompagne d’une douleur au niveau de la nuque ou des épaules. Quand le torticolis ne peut pas être réduit par le mouvement volontaire, le patient aide souvent sa tête à reprendre une position normale en appliquant un doigt sur la joue du côté de la rotation de la tête (geste antagoniste) ou du côté opposé à la rotation (geste paradoxal).

    Le torticolis peut présenter des symptômes qui peuvent être plus ou moins bénins ou graves.

    Lorsque le patient est stressé, les spasmes risquent de s’aggraver et peuvent devenir douloureux.

    Quelles sont les causes du torticolis ?

    Comme pour les autres formes de dystonie, on ne connaît pas encore les causes du torticolis. Cependant, on pense qu’il provient d’un déséquilibre chimique ou défaut de câblage dans les noyaux gris situés dans la partie du cerveau qui contrôle nos mouvements. Ces noyaux gris émettent des signaux incorrects et, en conséquence, ce sont les mauvais muscles qui se contractent quand nous essayons de bouger ou bien nos muscles se contractent involontairement.

    Vais-je souffrir du torticolis toute ma vie ?

    Il est possible que votre torticolis s’aggrave pendant plusieurs années avant de se stabiliser. Cependant, entre 5 à lO % des personnes qui en souffrent voient leur état s’améliorer ou leur maladie disparaître complètement sans raison apparente ; mais dans de nombreux cas, le torticolis réapparaît après une période de rémission
    de plusieurs mois ou de plusieurs années.

    Le torticolis peut-il s’étendre à d’autres parties du corps ?

    En général, le torticolis ne frappe que les muscles du cou, mais occasionnellement certains patients sont également frappés de blépharospasme ou d’autres formes de dystonie localisée comme la crampe des écrivains ou la dysphonie spasmodique (spasmes des cordes vocales).

    Que dois-je faire si je crois souffrir de torticolis ?

    Si vous croyez souffrir de torticolis, vous devez consulter votre médecin généraliste. Il vous enverra chez un neurologue qui vous fera subir des analyses plus poussées et vous prescrira un traitement approprié.

    Quelles formes de traitement existe-t-il ?

    Les principaux traitements qui vous seront sans doute proposés sont l’administration de médicaments, des injections de toxine botulique et la rééducation. On est rarement obligé de faire appel à la chirurgie.

    Quels sont les médicaments prescrits ?

    Certains patients réagissent bien à des médicaments comme les anticholinergiques, les benzodiazépines ou la carbamazé pine. Plusieurs d’entre eux enrayent efficacement la douleur liée au torticolis et réduisent également les inclinaisons et tics involontaires. Cependant, de tels médicaments doivent être administrés à long terme et il n’est pas rare de souffrir d’effets secondaires sans pour cela obtenir des résultats toujours satisfaisants.

    Qu’est-ce que la toxine botulique ?

    Au cours des dernières années, un nouveau traitement sous la forme d’injections de toxine botulique a amélioré les perspectives d’avenir des personnes souffrant de torticolis. On injecte une dose infime de cette substance dans les muscles du cou et des épaules. Le traitement agit en affaiblissant les muscles responsables des contractions et peut être efficace pour réduire les mouvements anormaux de la tête et du cou et soulager la douleur. L’effet des injections dure en général deux à trois mois ; il faut donc répéter le traitement à intervalles réguliers.

    Les effets secondaires, rares et toujours passagers, comprennent des difficultés à avaler et à parler et une possible diminution de la force des muscles du cou, mais ceux-ci disparaissent en général au bout d’une semaine ou deux.

    Que puis-je faire pour essayer d’enrayer cette maladie ?

    Les démarches personnelles, comprenant les techniques de relaxation, l’homéopathie, l’acupuncture et une surveillance alimentaire, ne semblent pas apporter de réels bénéfices aux personnes atteintes de torticolis. Comme avec les autres formes de dystonie, il est important d’avoir une attitude positive, c’est pourquoi la rééducation joue un rôle important. Essayez de vous informer le mieux possible sur le torticolis et de parler à d’autres personnes qui en sont atteintes, cela vous aidera sans doute à accepter votre maladie et vous permettra d’apprendre à faire face  aux symptômes.

    Il est important que votre famille et vos amis vous aident. Il leur serait peut-être bénéfique d’en savoir davantage sur la dystonie et le torticolis afin de mieux comprendre vos problèmes.

    Il existe des associations de malades souffrant de dystonie qui peuvent vous aider et vous soutenir, ainsi que votre famille.

    Vous pouvez en demander les coordonnées à votre médecin.

    http://www.amadys.fr/2009/12/05/le-torticolis-spasmodique/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Une patiente se fait greffer un crâne en plastique

    Une jeune femme de 22 ans s'est fait remplacer une partie de sa boîte crânienne par une copie en plastique, une première mondiale réalisée par une équipe médicale de l’université d’Utrecht, aux Pays-Bas. Imprimé en trois dimensions (3D) à partir d'une modélisation, l'implant de substitution est une réplique fine du crâne originel.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  


    DiabSurf, le diabète sur l'Internet > DiabSurf Light  

     


    Causes des hypoglycémies : Diabète de type 2

    1) Alimentation

    - Collation ou repas repas ayant comporté peu de glucides et/ou pas assez d'aliments non glucidiques (les aliments non glucidiques, notamment les fibres et les protéines, contribuent à limiter la rapidité et l'importance de l'élévation de la glycémie après repas à un niveau ne conduisant pas au passage dans les urines d'une partie des glucides du repas).

    - Collation ou repas trop tardifs ou sautés.

    - Boissons alcoolisées (l'alcool bloque la fabrication de sucre par le foie, ce qui favorise les hypoglycémies et les rend plus sévères et plus prolongées).

    2) Exercice physique

    - Oubli des collations avant, pendant, et après le sport.

    - Oubli d'une collation supplémentaire le soir au coucher après avoir fait du sport pendant l'après-midi.

    3) Comprimés

    Les inhibiteurs des alpha-glucosidases, ainsi que les biguanides, ne sont qu’exceptionnellement cause d'hypoglycémie car ces médicaments ont surtout pour effet de limiter l'élévation de la glycémie après les repas.

    Les glinides, qui doivent être pris avant les repas, peuvent éventuellement être cause d'hypoglycémie si le repas ne comporte pas suffisamment de glucides, ou si le nombre de comprimés pris avant le repas est trop important pour la quantité de glucides du repas. Ils ne sont qu'exceptionnellement cause d'hypoglycémie dans l'intervalle des repas.

    Les sulfamides peuvent être cause d'hypoglycémie, dans l'intervalle des repas, ou plus rarement après repas, si la dose utilisée est excessive.

    => En l'absence de cause d'hypoglycémie en relation avec l'alimentation ou l'activité physique, la survenue d'une hypoglycémie chez un diabétique traité par des comprimés doit conduire à réduire la dose des sulfamides.

     

    http://www.diabsurf.com/Sim/SimImp/Iurghypcsedt2.php

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le self-défense, c'est facile !

    Experte en pratique de self-défense, Anne Le Nen, crée des stages "Même pas peur attitude" et nous donne des clés simplissimes pour ne pas se laisser importuner. Objectif : le corps et l'esprit affûtés, il y a de grandes chances qu'on ne vous cherche pas de noise… Cameron Diaz dans Drôle de Dame, c'est vous !

    Self-défensePassionnée d'arts martiaux depuis l'âge de 6 ans, âge de sa première ceinture de judo, Anne le Nen affiche au compteur plus de 15 ans de pratique d'aïkido, de boxe française et passe même son diplôme d'instructeur en CKM (Commando krav manga, un art martial israélien). Son credo : vous donner les moyens d'acquérir une self-défense attitude, sans avoir besoin de vous y coller pendant plus de 10 ans. Elle a donc mis au point une technique dont elle nous donne les clés lors d'un stage, pour un corps tonique et un mental affûté. De quoi tenir à distance, tout agresseur potentiel et riposter au cas où !

    Self-défense : c'est parti pour 2 heures d'entraînement

    • Mise en condition

    Pas question de se faire mal, alors d'abord on s'échauffe. Un corps, ça se prépare en dérouillant ses articulations, en s'étirant et en augmentant son rythme cardiaque. Au menu, courses rapides, petits sauts en l'air, échauffement du cou (en faisant oui non), abdos… Anne a suivi un entraînement Commando Krav Manga, et ça se voit. Ouf, la préparation physique dure environ un quart d'heure. Et pas une (des 30) stagiaire ne se froissera un muscle, ça c'est sûr.

    • Apprentissage des mouvements de base

    Là, on entre dans le vif du sujet. On est venu pour quoi déjà ? Choper "The" attitude self-défense ! Une première série d'exercices a pour fonction d'accélérer notre rythme cardiaque "pour simuler l'état dans lequel on va se retrouver en cas de d'agression", explique Anne Le Nen. Ensuite, on met en place des scénarios, aussi réjouissants que : "Agression carte bleue", "Arrachage de sac à main", "Plaquage contre sa voiture"…

    Les groupes se forment, agresseurs et victimes se mettent en place. C'est parti ! Chaque mouvement se déroule en 4 temps, donc en 4 mouvements, très découpés, hyper-simples. Et on répète. En alternant les rôles, en simulant les yeux bandés, et on progresse. L'ambiance est ludique, mais la concentration est là. Côté mental, on apprend à développer de l'agressivité pour éviter de rester paralysé. D'un point de vue physique, on prend de l'assurance, on apprend à créer un périmètre de sécurité, et on acquiert de véritables réflexes de self-défense ! Drôle de dame façon krav manga.

    On vous arrache votre sac à main

    1. Plier le coude ;
    2. Verrouiller en posant la main sur l'autre épaule ;
    3. Saisissez le sac fermement de l'autre main ;
    4. Self-défense attitude : kick du pied en direction de son genou ;

    Résultat : l'agresseur lâche prise, se plie en deux et vous filez tel le vent.

    Extrait du DVD "Petit Kit de survie pour femmes Urbaines - Même pas peur",
    présenté par Anne Le Nen et Muriel Robin

    On vous attrape à la carte bleue

    1 Suivez le mouvement, en vous retournant vers lui quand il vous chope par derrière ;
    2 Posez vos 2 mains sur votre tête et bloquez sa main ;
    3 Stabilisez votre position, les pieds écartés de la largeur des hanches, les genoux un peu pliés, le centre de gravité bien bas ;
    4 Self-défense attitude : lancer de coup de savates entre les jambes ;

    Résultat : L'agresseur lâche prise, se plie en deux et vous filez tel le vent.

    On vous plaque contre votre voiture

    1 Utilisez la voiture pour vous stabiliser en appui sur les deux mains

    2 Tapez plusieurs coups de talon en écrasant son pied, fortement

    3 Retournez-vous pour lui dégager plusieurs coups de poing entre les jambes

    4 Self-défense attitude : Du plat de la main (avec la paume), visez le nez en poussant vers le haut. L'impact par de l'épaule, le coude à demi-plié.

    Résultat : L'agresseur lâche prise, se plie en deux et vous filez tel le vent.

    Le self-défense, pourquoi ça marche ?

    Quel que soit votre âge, votre taille, votre poids, vous pouvez y arriver. Les stages comptent des personnes de 16 à plus de 50 ans. La clé de la réussite, c'est la répétition. Plus on maîtrise la gestuelle, plus on prend confiance en soi. Le corps enregistre les mouvements, c'est un peu comme une série d'abdos. L'idée, c'est de s'entraîner aussi en pratiquant un art martial. Le plus sûr moyen sans doute de ne jamais avoir à s'en servir…

    Infos pratiques :

    Les stages "Même pas peur" ont lieu un week-end par mois, de 15 h à 18 h 30
    Co-animés par Anne le Nen et Christophe St Agathe
    Réservations par mail : anne@commandokravmaga.fr et par téléphone 06 05 252525
    DVD Petit Kit de survie pour femmes Urbaines - Même pas peur - Anne Le Nen, Christophe St Agathe et Muriel Robin

    Catherine Maillard

    Créé le 30 janvier 2009

    Forum Arts Martiaux

    http://www.doctissimo.fr/html/forme/sports/articles/13120-self-defense.htm

     

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Ferritine

    La ferritine est une protéine essentielle pour réguler le stockage de fer dans l'organisme, en régulant son absorption au niveau intestinal. Au niveau sanguin, la ferritine est présente de façon transitoire. Son dosage permet de dépister un certain nombre d'anomalies ou de maladies dont des carences en fer, à l'origine d'une anémie.

    Qu'est-ce que la ferritine ?

    FerritineLa ferritine est une protéine de stockage du fer, qui est surtout présente à l'intérieur des cellules (elle ne fait que transiter dans la circulation sanguine). Elle permet de réguler l'absorption intestinale du fer en fonction des besoins.

    Dosage de la ferritine dans le sang

    Le dosage de la ferritine permet d'apprécier les réserves en fer de l'organisme, il permet de dépister très précocement une carence en fer et à l'opposé d'apprécier l'efficacité d'un traitement d'anémie par  carence en fer.

    Comment se déroule le prélèvement ?

    Le prélèvement se fait à partir de sang veineux (en général au pli du coude), avec garrot enlevé le plus rapidement possible. Le tube de prélèvement peut éventuellement contenir un anticoagulant. 
    Il n'est pas indispensable d'être à jeun.

    Indiquer d'éventuels traitements en cours.

    Valeurs normales de ferritine

    Les valeurs varient en fonction de la technique utilisée par le laboratoire d'analyses

    • Homme : 20 - 250 µg /l
    • Femme : 15 - 150 µg /l

    Les valeurs peuvent varier en fonction de la technique utilisée par le laboratoire d'analyses médicales. Elles sont précisées à côté des résultats.

    Variations physiologiques de la ferritine

    • Avec l'âge : ferritine élevée à la naissance (400 µg /l) avec taux maximum vers 2 mois (600 µg /l) puis diminution pour atteindre les taux adultes à la puberté.
    • Avec le sexe : taux plus élevés chez l'homme (plus bas chez la femme avant la ménopause).
    • Diminution : lors de la grossesse (surtout à partir du 3ième mois) en cas d'exercice intensif et régulier

    Variations pathologiques de la ferritine

    CAUSES DE FERRITINE BASSE :

    CAUSES DE FERRITINE ÉLEVÉE :

    Dr Jesus Cardenas

    Créé le 21 août 2013

        

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • TYPE DE PRESTATAIRES

    Lors d'une visite ou d'une consultation chez un prestataire de soins, les honoraires doivent être avancés par le patient et celui-ci se fait ensuite partiellement rembourser par la mutualité, à l'aide de l'attestation qu'il a reçue du prestataire et sur laquelle il appose sa vignette.

    Les remboursements de l'assurance obligatoire soins de santé sont calculés par référence aux honoraires fixés par la convention médico-mutualiste. Seuls les médecins conventionnés s'engagent à les respecter. Les autres peuvent donc demander des suppléments d'honoraires en sus.

    Les trois types de prestataires

    Les conventionnés

    La plupart des médecins généralistes sont conventionnés : ils respectent les tarifs prévus dans l'accord pour toutes leurs prestations, sauf si leur patient a des exigences particulières (ex: consultation sur rendez-vous,...)


    Les conventionnés partiels

    Il s'agit souvent de spécialistes qui appliquent les tarifs prévus dans l'accord seulement à certaines heures de la journée.


    Les non - conventionnés

    Ils ont fait savoir à l'INAMI (Institut National des Assurances Maladie Invalidité) qu'ils n'adhèrent pas à la convention et ils fixent librement leurs honoraires, dans la plupart des cas, plus élevés que ceux prévus dans la convention.


    Les prestataires reconnus

    Pour donner droit à un remboursement, les soins doivent avoir été administrés par des dispensateurs de soins reconnus par l'Inami.  Attention, un médecin reconnu n'est pas nécessairement un médecin conventionné.

    Peuvent être reconnus :
    les médecins, dentistes, infirmiers, obstétriciens, kinésithérapeutes, bandagistes, orthopédistes, fournisseurs d'implants et de prothèses, opticiens, audiologues, pharmaciens, logopèdes, orthoptistes et, depuis peu, les podologues et les diététiciens.

    Les établissements qui sont responsables des soins, doivent être aussi reconnus. Entrent en considération pour un remboursement: les établissements de soins, les établissements psychiatriques, les maisons de repos, les centres de revalidation, les laboratoires, les polycliniques, les hôpitaux, etc.


    Comment savoir si votre médecin est conventionné ?

    En principe, votre médecin est tenu d'afficher un avis dans la salle d'attente ou dans le cabinet de consultation mentionnant qu'ils adhèrent à la convention et indiquant les heures de consultation au tarif de la convention.


    Vous préféreriez plutôt savoir si le médecin est non conventionné ? Dans la pratique, il est rare de voir ce type d'affiche. La seule manière d'en être sûr reste de poser la question au médecin !


    Plus d'infos

    http://www.partenamut.be/prestataires#part1

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • L'arthrose de la hanche ne condamne pas à l'immobilité

    Près de dix millions de Français souffrent d'arthrose. Cette dégénérescence du cartilage est susceptible d'affecter toutes les articulations avec des répercussions plus ou moins invalidantes (douleur, gêne fonctionnelle). Après celle du genou, l'arthrose de la hanche représente le deuxième motif de plaintes liées à l'arthrose.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Je fais pousser un noyau d'avocat

     Le 22/08/13 par mike le vert

    Les avocats ont de multiples vertus, alimentaires mais aussi cosmétiques. Je me suis toujours demandé si je faisais bien, après en avoir mangé un, de jeter le noyau à la poubelle.

    Jusqu’à l’envie d’en planter un moi même. Voici comment faire.

     

    Faire pousser son propre avocat

    Tout d’abord, je pense qu’il vaut mieux choisir un noyau d’avocat bio pour ne pas courir le risque de planter des « saloperies ».

    > Recette pour faire germer le noyau d’avocat

    1. Nettoyez bien le noyau,
    2. Enfoncez trois morceaux d’allumettes dans le corps du noyau : au milieu et à équidistance, et de 2 à 3 mm (pas plus),
    3. Remplissez un pot de plastique ou de verre (pot de confiture, fond de bouteille) avec de l’eau

    4. Posez le noyau au milieu du pot : les allumettes reposent sur le bord du pot de manière à ce le noyau trempe dans l’eau
    Voilà, c’est tout. Il ne vous reste plus qu’à mettre votre plantation à la lumière et à regarder votre noyau d’avocat germer.
    Le  noyau va doucement se fendiller et une racine va apparaître et descendre vers l’eau. La racine va s’allonge et se ramifier. Quelques semaines plus tard, une  jeune tige pointe va apparaître au sommet du noyau. Plantez-le alors dans un pot de terreau. Il va alors pousser très vite.
    Facile non ?

    Pour entretenir votre jeune plant d’avocat :

    C’est comme une plante verte : il faut l’arroser avec une eau non sur et sous le feuillage. Lorsque l’avocatier est en végétation, donnez-lui un peu d’engrais. Pour l’empêcher de s’étioler, enlevez la ou les têtes. Ainsi, il ne s’étiolera pas sur une tige trop fragile et sera plus solide.
    Le saviez-vous ? l’avocat ne mûrit pas sur l’arbre mais une fois récolté
    *
    Astuce pour avoir une plus belle peau
    http://www.consommerdurable.com/2013/08/je-fais-pousser-un-noyau-davocat/
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La prévention des accidents vasculaires cérébraux passe par une meilleure connaissance des facteurs de risque mais également par celle des signaux d'alerte. Ainsi, les accidents vasculaires ischémiques durables sont pour près d'un tiers précédés d'accidents ischémiques transitoires dont les symptômes sont brefs. Trop souvent négligés, ils doivent amener à consulter. Avec Doctissimo, apprenez à les reconnaître ! 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Cuisine pratique : comment blanchir des légumes (et les congeler) ?

     
    Cuisine pratique : comment blanchir des légumes (et les congeler) ?
    Réagissez :
    Donnez votre avis
    Partagez :
    Envoyer cet article par e-mail
     

    On peut vouloir blanchir des légumes pour de nombreuses raisons, ne serait-ce que pour faciliter la digestion. C’est aussi un bon moyen de conserver un légume, avant la congélation. De cette manière, on conserve les qualités nutritives des légumes mûrs.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • DEFINITION



    La kinésiologie


    La kinésiologie est une technique éducative pour apprendre à utiliser notre potentiel cérébral et nos ressources intellectuelles, émotionnelles, énergétiques et physiques. La kinésiologie utilise le test musculaire comme instrument de bio-feedback, pour trouver et dénouer les blocages à tous ces niveaux.

     

    Outil : Le test musculaire manuel de précision


    Le test musculaire manuel de précision consiste à placer un muscle en position de contraction et à exercer une très légère pression sur le membre ainsi mobilisé (par ex: le bras) pour tenter de lui faire quitter cette position.
    INSTRUMENT DE BIO-FEED-BACK, il indique par un affaiblissement du tonus du muscle (par ex: le bras cède sous la pression pourtant très douce) que la circulation de notre énergie est perturbée lorsque nous sommes sous stress.
    Le test musculaire manuel de précision fonctionne comme un mécanisme "ouvert/ fermé" qui donne des réponses stress/non stress. Un affaiblissement du tonus musculaire signifie: "Ceci est un stress pour moi...". Un muscle qui garde son tonus signifie une absence de stress.
    Le test musculaire nous renseigne ainsi sur la présence d'un stress en rapport avec une activité (par ex: lire, écrire, conduire, parler en public, etc...), une difficulté, un problème, une question, une sensation, une émotion.
    Le test musculaire manuel de précision permet ensuite de déterminer la technique appropriée de libération du stress, par ex:

    - Visualisation positive
    - Mouvements des yeux, du corps
    - Corrections énergétiques, etc...
     
     

    Récession d'âge: Identifier les époques où se sont produits les blocages

     

    La réponse musculaire est une réponse physiologique qui échappe au contrôle du mental conscient. Par le test musculaire nous communiquons avec la conscience du corps, et nous accédons à sa mémoire, cette fabuleuse banque de données. Car notre corps a une mémoire... L'expérience du passé a été enregistrée par les neurones et les cellules des tissus, nerfs et muscles, qui s'en souviennent.
    Toutes les peurs, les rages, les douleurs qui se sont accumulées dans cette mémoire depuis notre conception sont là. Présentes mais refusées et oubliées par le mental conscient, elles déterminent nos réactions dans le présent, nous dictant à notre insu l'évitement des problèmes ou des relations qui les ont engendrés.

    Tant que nous sommes mus par ces émotions du passé, nous ne pouvons pas disposer entièrement du merveilleux potentiel de notre cerveau antérieur, le cortex frontal, siège des processus décisionnels, des choix. Notre cerveau postérieur est le maître du jeu et nous enferme dans la reproduction des schémas réactionnels du passé.

    Le test musculaire permet d'interroger cette mémoire cellulaire et d'identifier l'âge de la cause d'un stress physique, mental, émotionnel, etc. par le processus dit de "Récession d'Age". Celle-ci s'effectue tout simplement en nommant les âges en remontant du temps présent jusqu'à la conception, tout en testant. L'âge où s'est produit le blocage se signalera par un test "faible". Cette Récession d'Age se fait avec "l'autorisation" du corps, obtenue par test "fort".

    C'est une technique de travail très précise, un outil inestimable pour déceler les traumatismes émotionnels de la petite enfance, de la naissance, de la vie intra-utérine, voire de la conception.

    Le processus de la Récession d'Age réveille les neurones qui étaient impliqués au moment où une expérience, similaire à celle qui pose problème aujourd'hui, a été associée à un stress émotionnel.

    La "correction" consiste à dissocier les faits de l'émotion en changeant l'image de cette expérience par un choix conscient. Un travail de visualisation créative accompagné de corrections énergétiques "demandées" par le corps au moyen du test (toucher de points neuro-vasculaires, massage de points neuro-lymphatiques, toucher de points méridiens et toutes corrections que la personne peut se faire à elle-même) permet de rétablir l'équilibre énergétique en correspondance avec cet instant du passé et de ré entraîner positivement la mémoire des neurones impliqués. Les faits passés n'ont pas changé mais leur perception est modifiée. Ils peuvent désormais être évoqués sans stress. Un test "fort" en donne la confirmation.

     

    But : disposer de tout son potentiel


    Une personne qui s'adresse à un kinésiologue vient à lui en tenant implicitement ce discours: "Je viens vous trouver pour que vous me mettiez en relation avec moi-même afin que je trouve en moi les ressources pour..."A partir de son mal-être, elle va chercher à définir l'objectif positif qu'elle voudrait atteindre. Une fois formulé, cet énoncé est proposé au corps et provoque une réponse de stress puisque, dans le système de croyance actuel de cette personne, il est inaccessible.



    Le Kinésiologue


    dispose d'un ensemble riche et varié d'énoncés verbaux et de techniques énergétiques qu'il propose au corps. Le corps, par le biais du test musculaire, réagit à ces propositions, livrant ainsi toutes les informations nécessaires sur son déséquilibre, sur l'état émotionnel et le comportement négatifs dans lesquels la personne est enfermée, mais aussi et surtout sur l'état et le comportement positifs auxquels elle aspire du plus profond de son Etre. 
    La Récession d'Age la ramène ensuite dans un recoin de sa mémoire subconsciente au moment spécifique où sa perception de l'expérience a fusionné avec l'émotion négative. Récession n'étant pas régression, revivre l'émotion n'est pas nécessaire. Le toucher de points neuro-vasculaires frontaux permet de se "placer" dans son cerveau antérieur et d'avoir une vision objective de la situation passée sur laquelle on travaille. Lorsque le test musculaire montre que toute trace de stress a disparu à l'âge donné, le retour dans le présent est possible. Quand tous les âges concernés par l'objectif ont été ainsi "nettoyés", celui-ci peut être accepté par le corps qui le confirme par un test musculaire "fort". Désormais la personne dispose de tout son potentiel pour s'engager dans la réalisation de cet objectif.
     
    http://www.kinesiology-belgium.org/kinesiology_definition
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La Semaine du Rythme Cardiaque

    Au-delà de 40 ans, 1 adulte sur 4 présentera un jour une fibrillation auriculaire. Parce que cette affection est encore trop peu connue des Belges et qu’un diagnostic posé à temps est primordial (il permet en effet de réduire par 5 le risque de thrombose ou d’AVC), la Semaine du Rythme Cardiaque aura lieu, pour la cinquième fois consécutive, du 24 au 28 mars 2014 sur le territoire.

    Durant cette semaine, et plus particulièrement le jeudi 27 mars, journée nationale de dépistage de la fibrillation auriculaire, vous pourrez bénéficier d’un contrôle gratuit de votre rythme cardiaque et obtenir des conseils utiles à ce propos de la part de professionnels de la santé participant bénévolement à notre action de sensibilisation. 

    Comment se déroule le test ?

    Les centres hospitaliers participants proposeront gratuitement un enregistrement cardiaque ou un électrocardiogramme (ECG) qu’ils effectueront à l’aide d’un moniteur de fréquence cardiaque. C’est un examen indolore qui consiste à mesurer l’activité électrique du cœur pendant environ 30 secondes. Si une FA est détectée suite au test, vous recevrez une lettre à remettre à votre médecin traitant, qui organisera la prise en charge ultérieure.

    dokter

    Pour un meilleur confort et éviter les files d’attente interminables, nous vous conseillons de prendre rendez-vous à l’avance. Pour cela, rien de plus aisé et de plus rapide ! Il vous suffit de cliquer sur le lien suivant: centres hospitaliers participants.

     

     

    http://www.mijnhartritme.be/fr/la-semaine-du-rythme-cardiaque/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Présentation de Belgique Acouphènes

    Belgique Acouphènes asbl fonctionne sur 3 mots-clefs : 
    sensibilisation, information et accompagnement.

    Créée en 1998, BA est une association de patients qui vit de la bonne volonté, de la confiance et du soutien de ses membres afin de tout mettre en œuvre pour faire connaître et reconnaître l'handicap de vivre avec des acouphènes et/ou de l'hyperacousie. Handicap qui ne se voit pas, qui n'est pas toujours bien compris et qui peut être très invalidant pour certains. Tout dépend de l'intensité et de la fréquence de l'acouphène , on peut dire qu'il y a autant d'acouphènes que de personnes acouphéniques.

    Sensibilisation

    Sensibiliser les responsables des mondes politiques, scientifiques, économiques, sociaux est devenu pour nous une priorité.

    Participer aux initiatives de prévention sur les dangers du bruit, des risques qu'encourent les jeunes lorsqu'ils s'exposent aux musiques amplifiées.

    Information

    Par son site www.belgiqueacouphenes.be, BA est accessible et interactive.

    Par ses conférences, elle donne la parole à des spécialistes.

    Par sa revue trimestrielle "Acouphènes info" elle relate chacune des conférences, l'actualité et détaille l'agenda de ses activités.

    Accompagnement

    Grâce à sa permanence téléphonique, BA est à votre écoute et est un relais pour ses membres.

    Grâce à ses antennes régionales animées par des responsables bénévoles souffrant eux-mêmes d'acouphènes et d'hyperacousie, BA organise des groupes de parole pour permettre à chacun de s'exprimer et de ne plus se sentir seul.

    Grâce à ses différents ateliers, chacun trouvera des outils pour mieux gérer et apaiser ses acouphènes et/ou son hyperacousie.

    Belgique Acouphènes est membre de :

    LUSS - Ligue des Usagers des Services de Santé asbl
    Avenue Sergent Vrithoff 123
    50
    00 Namur

    Belgian Brain Council
    Association commune pour toutes les parties concernées par le cerveau et ses maladies

    EUTI - EUropean federation of TInnitus Associations Wuppertal (Deutschland)

     

    http://www.belgiqueacouphenes.be/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • L'homéopathie face au stress

    Le stress a encore frappé. Difficile d'y échapper dans un monde où la vie moderne ne cesse de mettre la pression. Pour faire face, pourquoi ne pas opter pour un traitement homéopathique et ses réponses ciblées ?

    Au travail, dans la rue, à la maison, le stress fait partie de notre vie. Largement répandu, employé ici ou là devant des situations qui nous paraissent agressives, il s'accompagne de la peur de ne pas pouvoir faire face et peut nous rendre malade. Le réflexe homéopathique se révèle une alternative précieuse et efficace.

    Stress et homéopathieQue veulent les patients ? Réagir de manière adéquate, face au stress et prévenir les récidives pour se ménager un avenir de meilleure qualité.

    L'homéopathie agit sur les deux tableaux. Elle propose un traitement de fond, qui traite notre mode réactionnelle afin de retrouver l'harmonie et un traitement de crise, adapté de façon plus ponctuelle, à une situation et aux symptômes qu'elle provoque.


    Une médecine individualisée

    A plus d'un titre, l'homéopathie est une médecine particulièrement adaptée aux états de stress et aux maux qui en découlent : c'est une démarche très individualisée. Son atout majeur ? Elle ne dissocie jamais les symptômes physiques (migraines, insomnies, mal au dos) de la psychologie du patient. En clair, la consultation homéopathique nécessite un long entretien préalable à tout diagnostic et prescription. Cette prise de connaissance permettra de déterminer l'origine du stress, ainsi que la réaction du patient en fonction de son « terrain ».

    Chacun est déstabilisé par le stress, d'une manière qui lui est propre. Par exemple, vous pouvez être débordé en permanence ou remettre indéfiniment au lendemain, avoir des bouffées d'angoisse, devenir tyrannique... Lors de la consultation, un questionnaire (psychisme, état de santé global et même sensibilité à la météo) permet d'identifier votre façon de réagir aux stimuli extérieurs et d'établir votre profil homéopathique et son traitement de fond.

    Parmi les plus courants :

    • Argentum nitricum, convient aux tempéraments pressés, qui courent toujours après le temps. Très émotifs, ils sont sujets à des troubles digestifs ;
    • Phosphorus régule les caractères enflammés. Enthousiastes en réunion, ils s'éteignent aussi vite qu'ils se sont allumés. Hyperactifs, ils ont de grandes fatigues ;
    • Sepia calme les angoisses de ceux qui possèdent un sens aigu du devoir au point d'en supporter plus qu'ils ne peuvent, au prix de leur équilibre.

    Une médecine du symptôme

    Parfois, nous devons faire face, de manière ponctuelle, à des événements précis qui surviennent de façon brutale. Pour choisir le bon remède, il faut au préalable déterminer la nature de l'agression et les réactions qu'elle déclenche. L'homéopathie agit également sur les symptômes locaux, tout en modifiant durablement le terrain. Les médecins recommandent quatre médicaments d'action locale qui sont fréquemment utilisés.

    Par exemple, Ignatia est efficace quand vous devez faire face à des contrariétés répétées. La boule dans la gorge est le signal de votre seuil de tolérance.

    Dans le cas d'anxiété d'anticipation, comme un examen qui vous empêche régulièrement de dormir, le Gelsémium sempervirens apaise vos émotions.

    Une rupture ou un deuil sont également des sources de stress. En cas de choc affectif brutal,Arnica montana agit sur la douleur psychique.

    Pour ceux qui perdent leurs moyens lors d'une réunion, Ambre grisea donne de l'assurance.

    Toutefois les médecins insistent : une mauvaise gestion du stress est un symptôme d'alerte qui doit vous inciter à modifier votre rythme. Une alimentation équilibrée, un bon sommeil et la pratique régulière d'un exercice physique sont essentiels au côté du traitement homéopathique pour retrouver l'équilibre.

    Catherine Maillard

    Mis à jour le 10 juillet 2012

    L'avis du médecin

    Ces techniques ne reposent pas toutes sur des concepts scientifiquement prouvés mais pourraient améliorer les troubles légers. Elles ne doivent cependant pas dispenser d'une consultation médicale en cas de persistance des troubles.

    "Le stress n´est pas une fatalité" de Marie Borel et Dr Philippe Maslo, 
    Editions Presses du Châtelet. 
    "Le guide de l´homéopathie" du Dr Bernard Chemouny, Editions Odile Jacob.

     

    VOIR VIDEO SUR :

    http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/stress_angoisse/ps_5175_stress_homeopathie.htm

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Allergies: pollens précoces et acariens en force suite à l'hiver clément

    mardi 18 mars 2014 à 18h25

    Les pollens sont environ trois semaines en avance cette année à cause des conditions hivernales clémentes, a indiqué mardi Françoise Pirson, allergologue aux Cliniques Universitaires Saint-Luc, contactée par Belga.

      Ils "prennent d'ailleurs le dessus sur les acariens", également présents en plus grand nombre après un hiver doux.

     

    Préparez vos mouchoirs, les pollens sont de retour ! Près d'un Belge sur trois est concerné par l'allergie © thinkstock

    "Les conditions hivernales de cette année ont favorisé une température plus douce dans les habitations et donc une prolifération des acariens et de leurs déjections, à l'origine des allergies", ajoute Anne-Catherine Mailleux, biologiste. 

    Peu de périodes de gel prolongé ont été recensées durant l'hiver, ce qui est donc "classiquement plus favorable au développement des acariens", ajoute le Dr. Pirson. Cependant, si quelques cas inhabituels d'allergies ont été décelés entre janvier et mars, "on ne peut pas parler d'une explosion des allergies aux acariens à la suite de l'hiver".

    Par contre, note cette allergologue, "les pollens sont particulièrement précoces", avec trois à quatre semaines d'avance. "Les symptômes des allergies sont bien présents chez les patients", ajoute-t-elle.

    La différence est surtout perceptible par rapport à l'an dernier, nuance Wesley Van Dessel, porte-parole de l'Institut de santé publique (ISP). La saison pollinique du bouleau avait en effet été retardée à cause de la persistance du temps frais.

    Les symptômes communs des allergies aux pollens sont des éternuements, le rhume des foins ou encore le nez qui coule. 
    La prochaine vague pollinique attendue est celle du bouleau, les premiers grains ayant été récoltés les 14 et 15 mars à Bruxelles, précise l'ISP sur le sitewww.airallergy.be. 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Je suis atteint d'un diabète qui a nécessité l'administration d'insuline pendant les premiers mois de ma vie puis j'ai vécu sans aucun traitement jusqu’à l'âge de 21 ans. Je suis entré à l'hôpital le 4 décembre 2012.

    La réapparition de la maladie ne m'a pas empêché de passer mes examens universitaires une semaine après ma sortie d'hôpital, de faire la fête à Val-Thorens trois mois après et de grimper les cols des Alpes à vélo. Je fais du cyclisme depuis que j'ai 13 ans. Je peux dire à tous ceux qui liront ce message que j'ai vu beaucoup de cyclistes "en soi-disant bonne santé" avoir des défaillances, sans que j'en fasse, à cause des hypoglycémies.

     

    Après 10 mois de traitement par 4 injections d'insuline par jour, je suis passé au traitement par comprimés et par une injection d'insuline lente. Je vis maintenant à Nice en étant très heureux, même s'il arrive qu'il y ait " des jours sans ". Je partage ma vie entre les études, le cyclisme et la fête. Je voudrais dire que l'on peut très bien vivre avec cette maladie, que l'on peut avoir des projets mais qu'il ne faut jamais la sous-estimer.

     

    Je voudrais dire aussi qu'il faut faire du sport car celui-ci permet de mieux équilibrer les glycémies et calme les angoisses donc régule les changements d'humeur. C'est aussi une façon de se respecter. La réapparition de la maladie m'a permis de m'affirmer, de devenir plus fort et paradoxalement d'être devenu beaucoup plus extraverti.

     

    Malheureusement, personne ne parle de nous mais ce n'est pas une raison pour se taire.

     

    Crédit photo : © berc - Fotolia.com

    Photo d'illustration

     

    http://www.afd.asso.fr/node/3429?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+N+88+Mars&utm_content=Newsletter+N+88+Mars+CID_2ee3911e2a90c515253cb4dd56a368fb&utm_source=Routages%20email&utm_term=LIRE%20LA%20SUITE

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • AVIS D'EXPERT - Le professeur Jean-Gérard Gobert, biologiste médical et membre de l'Académie nationale de pharmacie, répond à cette question.

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La sauce à l'oseille accompagne agréablement le saumon grillé, les viandes blanches. Pour une entrée sympathique, tentez cette recette facile et gourmande que vous servirez tiède.

    Préparation : 15 minutes

    Cuisson : 40 minutes

    Ingrédients :

    Ingrédients pour la brioche saumon à la crème d'oseillePour 4 personnes

    Brioche

    • 125 g de farine
    • 1 cuil. à soupe de levure chimique
    • 2 œufs
    • 50 ml d'huile
    • 100 ml de bière
    • 100 g de saumon fumé en lanières
    • poivre

    Crème à l'oseille

    • 25 g de beurre ½ sel
    • 150 g d'oseille
    • 2 grosses cuillères à soupe (15 cl) de crème fraîche
    • poivre

    Ingrédients pour la brioche saumon à la crème d'oseille1 - Dans un cul de poule, mélanger dans l'ordre : la farine et la levure, les œufs, l'huile, la bière et les lanières de saumon. Poivrer.

    Ingrédients pour la brioche saumon à la crème d'oseille2 - Remplir des moules individuels anti-adhésifs de cette préparation et les mettre au four thermostat 6 pendant 40 minutes.

    Ingrédients pour la brioche saumon à la crème d'oseille3 - Pendant ce temps, préparer la crème à l'oseille. Nettoyer l'oseille, couper les feuilles en morceaux. Faire fondre le beurre dans une poêle, y jeter l'oseille puis remuer vivement.

    Ajout de la crème fraîche dans la sauce à l'oseilleDès que l'oseille est fondue, ajouter la crème fraîche.

    Mélanger, c'est prêt !

    Brioche au saumon et sa crème à l'oseilleDémouler les brioches sur une assiette accompagnées de crème à l'oseille.

    Régalez-vous ! 

    Eloïse

    Crédit photos : I.G.

    Les petits conseils d’Eloïse :

    Les petits conseils d'Eloïse : Cette brioche peut être réalisée dans un grand moule. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau qui doit ressortir sèche.
    Adapter le temps de cuisson à votre four.
    S'il vous reste de la brioche, elle sera bonne froide.

    http://www.gerbeaud.com/cuisine/brioche-saumon-creme-oseille.php

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique