• Le diabète de type 1 est causé par une perte ou un dysfonctionnement des cellules productrices d'insuline, appelées cellules bêta pancréatiques . Les dommages aux cellules bêta entraînent une absence ou une production insuffisante d'insuline produite par le corps. La plupart des cas de diabète de type 1 ont une base auto-immune , et le système immunitaire attaque par erreur et détruit les cellules bêta. Étant donné que l'insuline est nécessaire pour maintenir la vie, l' insuline manquante doit être remplacée. L'insuline de remplacement est administrée par injection en utilisant une seringue ou une pompe à insuline , qui délivre l'insuline sous la peau.

     

    Faits de base sur le diabète de type 1

    Le diabète de type 1 représente environ 5 à 10% du diabète dans le monde entier.

    • Il est diagnostiqué dans chaque groupe ethnique, mais il est le plus fréquent chez les individus d'ascendance européenne.
    • Alors que le diabète de type 1 est communément diagnostiqué pendant l'adolescence et le début de l'âge adulte, il peut se produire à tout âge. Les personnes âgées qui développent le diabète de type 1 sont souvent mal diagnostiquées comme ayant un diabète de type 2.
    • La plupart des personnes diagnostiquées pour la première fois avec le diabète de type 1 sont maigres.
    • 85-90% n'aura aucun antécédents familiaux connus de la maladie.
    • Il existe de nombreuses théories sur ce qui provoque le diabète de type 1. La maladie auto-immune, l'infection virale, la disposition génétique et les facteurs environnementaux peuvent tous jouer un rôle.
    • Il existe une composante héréditaire pour le diabète de type 1 ; Cependant, il est encore difficile de prédire qui va le développer. Parmi les jumeaux identiques (qui ont probablement le même risque génétique et environnemental), on rapporte traditionnellement que seulement environ 40% auront tous deux la maladie. Des recherches récentes suggèrent que le nombre peut être beaucoup plus élevé.
    • Les marqueurs de votre sang et la présence de certains types de gènes , couplés aux résultats des tests, peuvent aider à prédire qui pourrait développer le diabète.
    • Les chercheurs sur le diabète cherchent des moyens d'identifier à la fois les individus à haut risque et les moyens de les protéger. En savoir plus sur la recherche de type 1 .

    Diabète de type 1: insuffisance d'insuline

    Sous catégories de diabète de type 1

    Il existe 2 sous-catégories de diabète de type 1:

    • Type 1a incluant le diabète auto-immune latent des adultes (LADA)
    • Type 1b

    Vous avez Type 1a si:

    Votre système immunitaire est tellement hyperactif qu'il détruit le tissu cellulaire normal des cellules bêta. Les signes révélateurs de cette destruction sont détectables par un test sanguin de laboratoire. Le test recherche des marqueurs. La liste des marqueurs comprend les anticorps de la décarboxylase d'acide glutamique (GADA), les anticorps des îlots contre la tyrosine phosphatase membranaire (ICA-512), les anticorps anti-islettes (ICA) et les anticorps anti insuline (IAA).

    Certains adultes ont une destruction auto-immédiate progressivement progressive de leurs cellules bêta appelé Diable latin auto-immune des adultes ou LADA . Parfois, cela est également connu sous le nom de diabète type 1 ½. Les personnes atteintes de LADA peuvent être traitées pendant des années avec du régime et des pilules, et sont souvent mal diagnostiquées comme ayant un diabète de type 2. En fin de compte, la thérapie de remplacement de l'insuline est nécessaire pour contrôler la glycémie. Un diagnostic est réalisé en confirmant la présence de marqueurs d'anticorps.

    Vous avez Type 1b si:

    Vous rencontrez deux critères: le premier, s'il n'y a pas de preuve dans votre sang que votre système immunitaire attaque les cellules bêta et le second, si vous avez des cycles alternés dont vous avez besoin et ne nécessitez pas de remplacement d'insuline. Cette forme de la maladie est inhabituelle et le plus souvent diagnostiquée chez ceux du patrimoine africain ou asiatique.

    Quiz d'auto-évaluation

    Des questionnaires d'auto-évaluation sont disponibles pour les sujets abordés dans ce site. Pour savoir combien vous avez appris sur les  faits sur le diabète , procédez à notre questionnaire d' auto-évaluation lorsque vous avez terminé cette section. Le quiz est un choix multiple. Veuillez choisir la meilleure réponse possible à chaque question. À la fin du quiz, votre score s'affiche. Si votre score est supérieur à 70%, vous allez très bien. Si votre score est inférieur à 70%, vous pouvez revenir à cette section et passer en revue les informations.

     

    https://dtc.ucsf.edu/types-of-diabetes/type1/understanding-type-1-diabetes/what-is-type-1-diabetes/

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Il nous arrive à tous de faire des petits écarts, pas toujours très bons pour la santé. Mais certaines mauvaises habitudes peuvent affecter le cerveau.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Ne convient pas à un enfant de - de 7 ans !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Le thème de la Journée Mondiale du Diabète (JMD) 2017 - 14 novembre - est Les Femmes et le Diabète , avec comme slogan:

    NOTRE DROIT À UNE BONNE SANTÉ

    La campagne souligne l'importance d'un accès abordable et équitable pour toutes les femmes atteintes de diabète ou à risque, aux médicaments et aux technologies essentiels, à l'éducation et aux informations dont elles sont nécessaires pour bien gérer leur diabète et le développement Leur capacité à prévenir le diabète de type 2.

    Une sélection de matériaux pour la campagne est disponible aux liens ci-dessous.

    Si vous êtes intéressé à traduire, adapter ou réproduire un ou plusieurs matériaux, veuillez contacter wdd@idf.org.

     

    MATÉRIELS DE LA JMD 2017

    Le guide de la JMD 2017 contient toutes les informations sur la campagne Femmes et Diabète, avec les messages clés, les matériels et les idées pour participer. Available in English.

    Une série d'affiches promouvant les messages clés de la campagne 2017. Disponibles en français.

    Une série d'infographies promouvant les messages clés de la campagne 2017. Available in English.

    Est-ce que vous organisez une activité pour la JMD 2017?

     

    Partagez les Informations avec la communauté mondiale à travers de notre carte d'activités. 

     
     
     
    https://idf.createsend.com/campaigns/reports/viewCampaign.aspx?
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Salade de courgettes

    Salade de courgettes

    Temps de préparation : 5 minutes
    Temps de cuisson : 5 minutes
    Nombre de personnes : 4
    Difficulté : Moyen
     
    Plat : Entrées
     

    Ingrédients

    Laisser dorer 2 gousses d'ail écrasées dans un verre d'huile. Retirez-les et mettez à la place 4 filets d'anchois coupés en morceaux, 1 piment haché finement, 50 g d'olives noires et 50 g d'olives vertes dénoyautées et coupées en deux, 20 g câpres et très peu de sel. Après 2 à 3 mn cuisson retirer du feu et ajouter un hachis persil et de basilic ou d'estragon. Verser la composition sur 400 g de courgettes coupées en grosses rondelles et cuites à l'eau salée.

    Préparation

    Mélanger, tenir au frais.

     

    http://www.recettes-dietetiques.fr/recette_salade-de-courgettes_3811.html

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Définition : le diabète gestationnel est une élévation, le plus souvent modérée de la glycémie, qui est diagnostiquée pour la première fois au cours d'une grossesse. Cela peut correspondre à deux situations différentes. Dans le premier cas, la femme enceinte chez qui l'on découvre ou l'on redécouvre un diabète, avait en réalité déjà un diabète de type 2, resté méconnu ou oublié jusque là, et qui est diagnostiqué pendant la grossesse (souvent lors du premier trimestre). L'anomalie glycémique persiste bien sûr après l'accouchement. Dans le deuxième cas, c'est le véritable diabète gestationnel : l'anomalie glycémique est révélée à l'occasion de la grossesse, souvent plus tardivement que le premier trimestre, avec un retour à la stricte normalité dès l'accouchement. Il existe également une troisième situation qui est la concomitance de l'apparition du diabète de type 1 et de la grossesse. Peu importe, la conduite à tenir pendant la grossesse est la même, quelle que soit la situation. Dans le diabète gestationnel "véritable", il n'y a pas de risque de malformation, car le trouble glycémique survient après la constitution des organes du bébé. Les risques sont une prise de poids excessive (macrosomie) du fœtus avec des risques traumatiques à la naissance pour le bébé et plus de césarienne pour la mère. Une hypoglycémie chez le nouveau né est possible à la naissance (lire pour plus de détail le chapitre "Type 1"). Il n'y a pas de risque de diabète chez le bébé, mais un risque possible plus tard dans sa vie du à une hérédité familiale, risque évitable avec les mesures de prévention.

    Selon les études, 10 à 15% des femmes françaises présentent un diabète gestationnel.Certaines femmes sont plus à risque de développer un diabète gestationnel : il suffit d'un des facteurs pour faire partie du groupe à risque.

    • âge supérieur à 40 ans
    • antécédents familiaux (premier degré) de diabète
    • obésité maternelle ou personnelle avec IMC>30 (poids en kg divisé par le carré de la taille exprimée en mètre)
    • antécédents de diabète gestationnel ou de trouble glycémique transitoire,
    • antécédents de macrosomie (gros bébé à la naissance)
    • macrosomie ou hydramnios (trop de liquide) à l'échographie

    Dépistage du diabète gestationnel : il n'y a pas d'accord absolu entre les différentes équipes de diabétologues sur les modalités du dépistage, même si les différents point de vue des équipes spécialisées tendent à se rapprocher. Pour notre part, nous proposons le dépistage suivant :

    1) Dosage au laboratoire de la glycémie à jeun et de la glycémie post-prandiale (90 minutes après le petit déjeuner) au premier trimestre, c'est à dire à la première consultation prénatale. Norme de la glycémie à jeun : inférieure à 92 mg/dl - Norme de la glycémie post-prandiale : inférieure à 110 mg/dl - Si l'un des deux chiffres est supérieur à la normale, le diagnostic est posé, il est inutile de demander d'autres tests.

    2) à 24 semaines d'aménorrhée.

    hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) rebaptisée charge avec 75 grammes de glucose (sans restreindre l'alimentation spontanée) avec 3 dosages (à jeun, 1 heure et 2 heures sans demander la recherche de glycosurie) : elle est pathologique si une seule valeur est au-dessus de la norme suivante : (à jeun : 92 mg/dl – 1h : 180 mg/dl - 2h : 153 mg/dl)

    Que faire si le diagnostic est posé ? il faut :

    - une alimentation équilibréeavec des aliments à index glycémiques bas. Voir le chapitre des glucides. L'apport en graisse sera d'autant plus restrictif qu'il existait un surpoids avant la grossesse ou une prise de poids importante au cours de la grossesse . Voir le chapitre des lipides. Cette alimentation ne doit pas être trop restrictive compte tenu de la grossesse (ne pas descendre en dessous de 1700 calories par jour)

    - une activité physique compatible avec la grossesse.

    - une surveillance des glycémies capillaires à l'aide d'un lecteur de glycémie : L'objectif est de ne pas dépasser 95 mg/dl avant les repas, et 120 mg/dl après les repas

    La plupart du temps, la planification alimentaire va normaliser complètement les glycémies. L'insuline est débutée dans 25% des cas, rapidement et même pour une période très courte (quelques jours avant l'accouchement), si les objectifs ne sont pas atteints. Les médicaments anti-diabétiques sont contre-indiqués et inefficaces.

    Après l'accouchement, le risque de développer un véritable diabète est grand. Il faut inciter les femmes qui ont fait un diabète gestationnel à continuer une surveillance espacée de leur glycémies et plus encore, prendre les mesures préventives adéquates : activité physique significative et planification alimentaire tout au long de la vie. Tout non retour à un poids normal est un risque majeur de récidive du diabète gestationnel et de diabète permanent quelques années plus tard.

     

    http://www.hegp.fr/diabeto/gynecogrossessedbgesta.html

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Contrôler vous-même votre glucose

    Le glucose est une sorte de sucre dans le sang. Tester ou contrôler votre sucre dans le sang (glucose) est une partie très importante dans le traitement de votre diabète. Un test de sucre sanguin vous indique la quantité de sucre présent dans votre sang à n'importe quel moment. Plusieurs aspects peuvent influencer votre glycémie. Des tests réguliers vous aident à contrôler votre diabète et à vérifier l'effet positif de votre plan nutritionnel, de vos médicaments et de vos exercices physiques.

    Quoi et quand ?

    Qui doit tester son sucre? 
    Tout diabétique doit tester son propre sucre sanguin ou glucose. Le diabète modifie le comportement de votre organisme vis-à-vis du glucose. Tester vous-même aide à maintenir votre glucose sous contrôle.

    Comment les tests de glucose peuvent m'aider? 
    Vous et votre équipe soignante ont établi un plan pour vous aider à contrôler votre glucose sanguin. Une des meilleures manières pour s'assurer que votre plan fonctionne, c'est évidemment de tester vous-même régulièrement votre glucose sanguin. Les recherches ont démontré qu'un bon contrôle du glucose diminue les risques de maladies oculaires, de maladies rénales et d'endommagements du système nerveux, lesquels peuvent tous être causés par le diabète. Tester vous permet, à vous et à votre équipe soignante, de vérifier comment votre organisme réagit aux activités quotidiennes. En testant, vous pouvez répondre à la question suivante: "Que se passe-t-il au niveau de mon glucose quand je suis malade ou stressé?". Tester soi-même et se soigner peut vous aider à prendre des décisions pour la gestion de votre diabète et pour mieux prendre soin de vous.

    Combien de fois dois-je tester mon glucose? 
    Plus vous testez, plus et mieux vous en saurez sur votre glucose sanguin. Plusieurs choses influencent votre glucose tous les jours, comme manger, bouger, prendre des médicaments, être malade ou stressé. Il est donc important de tester votre glucose à différents moments de la journée. Les recherches ont démontré que tester 4 fois ou plus par jour est un excellent moyen pour contrôler votre glucose. Un bon contrôle de votre glucose vous aidera à diminuer les risques de problèmes futurs liés au diabète. Tester vous-même vous donne les renseignements nécessaires pour éviter les fluctuations (valeurs trop hautes et/ou trop basses) de votre glucose. Votre équipe soignante vous aidera à décider de la fréquence des tests.

    Quand dois-je contrôler mon glucose? 
    Votre équipe soignante vous aidera également à décider ‘quand tester'. Tester à différents moments est une très bonne idée; voici un choix de quelques moments utiles:

    • Avant le petit-déjeuner. On appelle ceci également le glucose ‘à jeun‘, ce qui veut dire la valeur de votre glucose au moment ou vous n'avez plus rien mangé depuis minimum 8 heures.
    • 1-2 h après le petit-déjeuner. C'est ce qu'on appelle souvent le glucose postprandial. 
    • Avant le déjeuner. 
    • 1-2 h après le déjeuner. 
    • Avant le dîner ou repas du soir. 
    • 1-2 h après le repas du soir.
    • Avant d'aller au lit. 
    • A 2:00 h ou 3:00 h de la nuit, si vous devez prendre de l'insuline.

    C'est certainement une bonne idée de faire des tests en extra si:

    • Il y a des changements dans votre schéma de traitement.
    • Vous devez prendre une nouvelle médication pour votre diabète. 
    • Vous pensez ou sentez que votre niveau de glucose est élevé ou bas. 
    • Vous êtes malade.

    >Haut de la page

    Comprendre et suivre mes valeurs de glucose

    Comment comprendre mes valeurs à différents moments? 
    Les glycémies 1 à 2h après un repas sont appelées valeurs postprandiales. Les recherches ont démontré que les glycémies peuvent doubler après le repas, même si vos valeurs avant le repas semblaient être normales. Il est certainement conseillé de discuter de vos valeurs "à jeun" et "postprandiales" avec votre équipe soignante.

    Dois-je toujours conserver les données? 
    Oui, tenez un journal quotidien dans lequel vous notez quand (date, heure) vous avez testé, les valeurs et surtout si ces valeurs sont avant ou après le repas. À l'acquisition d'un lecteur de glycémie, vous recevez également un livret. Vous pouvez également vous procurer ce type de livrets par différents canaux.

    >Haut de la page

    Optimaliser mes contrôles

    Que faire pour améliorer mes tests?
    Suivez les instructions qui sont toujours fournies avec votre lecteur. Discutez avec votre équipe soignante de la meilleure manière d'utiliser votre lecteur. Les conseils suivants peuvent certainement vous aider à obtenir des résultats corrects.

    • Gardez votre lecteur propre.
    • Gardez votre matériel pour tester à une température ambiante. 
    • Contrôlez la date éventuelle de péremption de votre matériel. 
    • Lavez-vous les mains avec de l'eau chaude et du savon. 
    • Essuyez-vous très bien les mains. 
    • Tenez votre main vers le bas, ainsi le sang circule plus facilement vers le bout des doigts. 
    • Piquez-vous sur le côté de votre doigt en utilisant votre autopiqueur avec une nouvelle aiguille (lancette). 
    • Avant de mettre le sang sur votre tigette, assurez-vous que la goutte de sang est assez grande.
    • Notez vos résultats.

    Que faire si ma valeur de glucose est trop haute?

    • Essayez de trouver la raison de cette valeur trop élevée et/ou contactez votre médecin ou éducateur en diabète.
    • Buvez plus d'eau et de boissons sans sucre (évitez les boissons sucrées, également les jus de fruits). Suivez le plan nutritionnel qui vous a été conseillé, si vous n'en avez pas contactez votre diététicien(ne). 
    • Prenez vos médicaments comme prescrits par votre médecin. Si vos valeurs de glucose restent encore trop élevées, contactez votre médecin ou éducateur en diabète. 
    • Testez votre glucose plus souvent (toutes les 3 à 4h). 
    • Si votre glucose est en dessous de 285 mg/dL et que vous vous sentez bien, augmentez vos efforts physiques (faites une promenade). Demandez toujours l'accord de votre médecin si vous commencez une nouvelle routine de mouvements.

    Que faire si ma valeur de glucose est trop basse?

    • Mangez et buvez des sucres rapides comme: 
      - 3 tablettes de dextrose 
      - 4 friandises dures
      - 1/2 tasse de jus de fruits ou de boisson sucrée normale (coca, limonade, etc.)
    • Attendez 10 à 15 minutes, puis contrôlez à nouveau votre glucose. Si votre glucose est toujours plus bas que 75 mg/dL, répétez l'étape 1 et contrôlez à nouveau votre glucose.

    Plus vous testez, plus vous en apprendrez sur la gestion de votre glucose sanguin. Demandez à votre médecin ou éducateur en diabète quelles devraient être vos valeurs de glucose.

    https://www.ascensiadiabetescare.be/fr/informations-du-diabte/controler-vous-meme-votre-glucose

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Il y avait 36 millions de personnes aveugles dans le monde en 2015, selon une étude qui prévoit que ce nombre devrait tripler d'ici 2050 du fait de la croissance démographique et du vieillissement de la population.

     

    36 millions d'aveugles dans le monde, trois fois plus attendus en 2050

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  
     

    La distribution d'Omnipod change de mains...

    La distribution d'Omnipod change de mains...L'accord de distribution entre Ypsomed et Insulet (le fabricant américain d'Omnipod) ne sera pas renouvelé. Cet accord avait débuté en 2010 à travers toute l'Europe et en France depuis l'an dernier (après l'accord de remboursement obtenu).  Depuis son lancement en France, beaucoup de patients l'on adopté. 

    Ypsomed va donc assurer la commercialisation en France de la "patch pompe" jusqu'au 30 Juin 2018. Dans la foulée, le fabricant a précisé qu'il souhaitait reprendre la distribution en direct à travers toute l'Europe. Nous les verrons surement lors du congrès de l'EASD à Lisbonne. Ypsomed en a profité également pour annoncer le lancement " à moyen terme" de l'Ypsopod, une nouvelle patch pompe en développement chez eux qui bien sûr remplacera dans leur gamme le produit perdu. Bref, du changement dans le marché des pompes à insuline et ce n'est pas fini.....
     
     
     
    http://www.alphadiab.fr/la-distribution-d-omnipod-change-de-mains-c1200x56483
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires