• Si la cuisson au barbecue est souvent synonyme de légèreté, elle nécessite toutefois quelques précautions… Voici quelques conseils et recettes pour concilier barbecue et diététique.

    Cuisson au barbecue : des idées diététiques

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • brochette-thon-marine

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Aux États-Unis, un malade de Zika aujourd'hui décédé aurait contaminé un membre de sa famille. Les médecins ne s'expliquent pas comment la contamination a pu avoir lieu. Le cas soulève de nombreuses questions sur le virus et son mode de transmission.

    Zika : un nouveau mode de transmission ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • flan-antillais

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • La neuropathie diabétique (atteinte des nerfs) est une pathologie ignorée du patient diabétique, car souvent silencieuse. C'est l'une des plus fréquentes complications chroniques du diabète entraînant d'autres complications.

    Définition et causes

    L'hyperglycémie provoque dans l'organisme une série de modifications chimiques qui finissent par altérer les nerfs. L'altération peut aller de l'atteinte fonctionnelle (ralentissement de la conduction électrique) à l'atteinte structurelle du nerf. L'altération est alors de plus en plus difficilement réversible. Le diabète peut atteindre l'ensemble des nerfs de l'organisme. Il touche deux types de nerfs : les nerfs périphériques qui permettent de commander les muscles et de sentir au niveau cutané; et les nerfs du système nerveux autonome qui commandent le fonctionnement des viscères.

    Symptômes

    Les symptômes, qui varient en fonction des nerfs touchés et des patients, peuvent se traduire par des troubles, accompagnés ou non de douleurs diverses et parfois nocturnes au niveau :

    • des membres inférieurs (pieds, jambes,...).
    • de l'appareil digestif (diarrhée, constipation,...)  
    • du système urinaire (mauvais contrôle de la vessie et de la miction)
    • du rythme cardiaque et de la pression artérielle, avec des sensations de vertige au lever par chute de la tension artérielle (hypotension orthostatique)

    La disparition des réflexes peut également être un signe de neuropathie. Mais la présence et l'évolution de la maladie peuvent être silencieuses. Car la particularité de la neuropathie diabétique, c'est qu'elle perturbe considérablement la sensibilité à la douleur. Chez certains patients, elle provoque des douleurs terribles au contact d'un simple drap. Chez d'autres au contraire, elle peut rendre indolore une blessure au pied, ou imperceptible le sentiment de transpiration et l'accélération du rythme cardiaque (lors d'une hypoglycémie, par exemple).

    Traitements et prévention

    Si un ou plusieurs de ces signes ou symptômes apparaissent, parlez-en à votre médecin. Signalez tout déficit sensitif, même si les symptômes semblent s'estomper avec le temps ! Car les variations de la glycémie jouent sur le ressenti des douleurs. Votre médecin pourra pratiquer une recherche plus fine des stigmates de la maladie, grâce à différents instruments de mesure.

     

    L'équilibre glycémique prévient la neuropathie car celle-ci est fortement corrélée à l’équilibre de la glycémie. Lorsqu'elle est déjà installée, il permet de la stabiliser, voire de la corriger. Il améliore également la conduction nerveuse et la sensibilité.

    A voir aussi :

    Conférence "Diabète et atteinte des nerfs"
    Professeur Paul Valensi, samedi 17 novembre 2007, Paris.

     

    Crédit photo : ©Fotolia

     

    http://www.afd.asso.fr/diabete/complications/neuropathie

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Sciences et Avenir a croisé les études scientifiques sur quelques plantes efficaces contre des affections courantes. Parmi elles, l'artichaut.

    Artichaut coupé en deux © Dean Fosdick/AP/SIPA

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Trois syndicats de médecins libéraux sur cinq ont quitté, ce jeudi 7 juillet, la table des négociations autour de la nouvelle convention avec l'Assurance maladie, les deux tiers du budget alloué au financement des propositions étant destinés à l'augmentation de la consultation à 25 euros pour les généralistes.   

    Trois syndicats de médecins quittent les négociations

    Trois syndicats de médecins quittent les négociations

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Tout récemment, un documentaire télévisé « Hold up sur la banane » dénonçait l’envers du décor de la production bananière. Ce fruit tropical reste l’un des plus consommés au monde avec près de 900 milliards par an, dont 7 kilo par français. Mais cela ne profite pas à tout le monde.

    Banane : choisissez entre exploitation inhumaine et production éco-responsable

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Les tampons hygiéniques qui nous simplifient grandement la vie pendant nos règles, sont parfois à l'origine d'une maladie extrêmement rare mais également extrêmement grave, appelée syndrome du choc toxique. C'est ce qui est arrivé à l'ancien mannequin Lauren Wasser, qui se bat aujourd'hui pour faire connaître ce risque. Explications.

     

    Le syndrome du choc toxique est une maladie qui touche essentiellement, mais non exclusivement, les jeunes femmes qui utilisent des tampons hygiéniques. On ne sait pas exactement pourquoi elles sont victimes de ce syndrome, mais on a retrouvé, dans le vagin et sur le col de l'utérus de ces femmes réglées, des souches d'une bactérie, le Staphylococcus aureus (ou staphylocoque doré). Dans certaines conditions, mécaniques ou chimiques, créées par les tampons, ce germe colonise le vagin et produit des toxines en grande quantité qui entrent dans la circulation à la faveur d'une blessure de la muqueuse ou par l'utérus.

    Le syndrome du choc toxique

    Les symptômes sont pour certains similaires à ceux d'une forte grippe. Ils ne se présentent pas de la même façon pour toutes les femmes, mais quatre signes sont capitaux pour le diagnostic :
    - une fièvre élevée, de 39 ° à 40°5,
    - une petite tension artérielle, 
    - une éruption cutanée (érythrodermie) comme un coup de soleil et une desquamation. 
    - S'y ajoute une atteinte des organes dits cibles. Du tube digestif par exemple, avec des vomissements, une diarrhée aqueuse et profuse. Ou des muqueuses, du pharynx, de l'oeil…, qui sont très enflammées. Ou encore du système nerveux central : il en résulte une confusion, une obnubilation…

    Le début est brutal et le syndrome peut évoluer rapidement, en 48 h, vers le choc, voire le décès, ce qui est le cas une fois sur 10 environ.

    Traiter et prévenir

    Une suspicion de choc toxique est une urgence et l'hospitalisation doit être immédiate, pour un traitement intensif. Le tampon doit être bien sûr retiré et la malade perfusée, pour contrer les effets du choc (de très grandes quantités de liquide et d'électrolytes de remplacement sont parfois nécessaires pour remplir les vaisseaux vidés de leur contenu par le choc). La patiente est ensuite traitée par des antibiotiques de la famille des pénicillines.

    Les tampons sont alors interdits, au moins dans les 4 mois qui suivent l'infection aiguë, pour éviter les récidives. De façon générale, il est plus prudent d'éviter de se servir de tampons en continu pendant toute la durée des règles. Mieux vaut alterner avec des serviettes périodiques. Il est conseillé aussi de ne pas porter un tampon plus de 8 heures d'affilée et de le changer régulièrement, idéalement toutes les 4 heures.

    Dr Brigitte Blond

    Mis à jour le 23 juin 2015

    http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/hygiene-feminine/articles/se_6549_choc_toxique_tampons.htm

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires